Mardi , 11 août 2020

Actualité

Le SNJT exprime ses craintes face au recul de la liberté de la presse en Tunisie

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a exprimé, dans un communiqué, ses craintes face au recul de la liberté de la presse en Tunisie. Cette réaction intervient suite à la publication par Reporters sans frontières (RFS) du Classement de la liberté de la presse 2017 et où la Tunisie …

Démantèlement de 340 réseaux d’envoi des jeunes dans les zones de tension

La commission d’enquête sur les réseaux responsables de l’envoi des jeunes tunisiens dans les zones de tension commence à donner des résultats. La présidente de la commission d’enquête sur les réseaux responsables de l’envoi des jeunes tunisiens dans les zones de tension à l’ARP, Leïla Chettaoui, a dressé un état …

ARP : examen de la nouvelle mouture de la loi de réconciliation

Le chef du cabinet du président de la République Slim Azzabi, le représentant personnel du président de la République Lazhar Karoui Chebbi et les conseillers Noureddine Ben Ticha, Saïda Garrach et Ridha Chalghoum assistent à cette séance. Des députés qui ne font pas partie de la commission assistent aussi à …

ARP : examen de la nouvelle mouture de la loi de réconciliation

La commission de législation générale de l’Assemblée des représentants du peuple a examiné le 26 avril la troisième version de la loi sur la réconciliation économique et financière présentée par la présidence de la république. La nouvelle version de la loi prévoit la création d’une commission indépendante de réconciliation avec …

Une dirigeante du parti Attayar condamnée à un an de prison ferme par contumace

L’avocate et dirigeante du bureau politique d’Attayar, Najet Laâbidi, a été condamnée par contumace à un an de prison ferme suite à une plainte déposée par une juge du tribunal militaire. L’avocate a diffusé en 2015 une vidéo sur Facebook pour dénoncer la sentence prononcée par cette dernière dans le …

La tension monte à Tataouine, silence à Tunis en attendant le déplacement du chef du gouvernement le 27 avril

Cela fait plusieurs semaines que la ville de Tataouine vit sous le rythme de protestations sociales de plus en plus violentes organisées par les habitants de la ville qui réclament le droit de leur région au développement et à la création d’emplois. Après une première série de mesure qui a …