mercredi , 1 février 2023
Home / page 51

Blog Archives

Les élections de l’assemblée constituante en chiffres

 

Les élections de l'assemblée constituante se présentent en chiffres comme suit:

 

  • Nombre d'électeurs inscrits volontairement: 4.123.602, (54,47%)
  • Nombre d'électeurs: 7.569.824
  • Nombre des votants: 3.702.627, dont 3.205.845 inscrits volontaires (77,75 %) et 496.782 inscrits automatiques (14,42%)
  • les 28 Listes qui seront présentes à l'assemblée constituante se répartissent comme suit:
  • 19 listes de partis (203 sièges)
  • Une liste de coalition (5 sièges)
  • 8 listes indépendantes (9 sièges)
  • Sur les 217 membres de l'Assemblée constituante 49 sont des femmes, soit 24%.

Elections de l’ANC en Tunisie

La Tunisie connait son deuxième scrutin pour la Constituante après celui de 1957. Les résultats déclarés de ce scrutin permettent de donner la victoire au parti islamiste Ennahdha qui remporte 89 sièges sur 217. Le CPR gagne 30 sièges, le parti Al Aridha 26 sièges et le Forum Démocratique pour …

La communauté tunisienne à l’étranger mobilisée pour l’élection de l’Assemblée nationale constituante

La communauté tunisienne à l'étranger s'est mobilisée pour l'élection de l'Assemblée nationale constituante, les 20 et 21 octobre 2011, dans les différents pays. 



Dans la circonscription de France 1, on a enregistré 11.700 électeurs, alors que pour France 2, ce nombre s'est élevé à 23 mille, au cours des deux premiers jours du scrutin, alors qu'au Royaume d'Arabie saoudite, ils étaient plus de trois mille à aller voter.



A ce sujet, Nabil Bafoune, membre de la commission des tunisiens à l'étranger au sein de l'Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), a expliqué, au cours d'une conférence de presse, que le scrutin à l'étranger se déroule normalement, surtout après le règlement par l'ISIE des difficultés rencontrés, dans certains bureaux de vote, notamment au Qatar, en Egypte, au Liban et en Algérie.



Il a rappelé que la proclamation des résultats définitifs du suffrage à l'étranger se fera en même temps que pour celui à l'intérieur du pays.



Pour sa part, le président de l'ISIE, Kamel Jendoubi, a fait part de son étonnement face aux déclarations du représentant du ministère des Affaires étrangères, vendredi, au cours de la rencontre périodique de la cellule d'information du Premier ministère avec les médias, concernant l'organisation du scrutin à l'étranger. Il a souligné que "l'ISIE est la seule partie organisatrice des différentes étapes des élections et qu'elle est la seule qui peut présenter des informations les concernant".



Il a ajouté, dans ce contexte, que "le ministère n'avait pas apporté son aide à l'Instance dans le passé", affirmant qu'il "n'y a pas lieu, aujourd'hui, de s'immiscer dans le processus électoral et pour créer la confusion".



M. Jendoubi a, en outre, indiqué que "les changements opérés par l'ISIE au niveau de certains membres des bureaux de vote, chaque fois qu'il y a un doute sur leur appartenance à un parti bien déterminé reflète son engagement total à consacrer le principe de la neutralité".



Il a ajouté que de l'ISIE a eu, aussi, recours à des observateurs étrangers, conformément à la législation. Il a souligné que l'Instance va se faire aider par leurs rapports, autour des infractions détectées, pour l'évaluation de l'opération électorale.



Il a, dans ce sens, rendu hommage aux différents intervenants dans le processus électoral, notamment les jeunes sans emploi, les avocats, les fonctionnaires. Il a insisté, à ce propos, sur la coopération du gouvernement de transition et de l'administration tunisienne avec l'ISIE, dans le processus électoral, afin que cette échéance soit couronnée de succès.



Dans ce contexte, le président de l'ISIE considère que la réalisation d'un taux de participation de 60 pc, sera positif, par rapport à ce qui est enregistré dans des pays occidentaux, notamment l'Angleterre. Il a appelé, à cet effet, les différents organes d'information à aider à expliquer davantage comment voter.Sur un autre plan, Jendoubi a mis l'accent sur les difficultés rencontrées par l'Instance, depuis sa création, en particulier l'absence de base de données autour des électeurs, l'inexistence d'une administration électorale ou d'archives électorales, en Tunisie, depuis 1956, ainsi que les doutes émis au sujet de la crédibilité des membres de l'ISIE.



De son côté, Abderrahmane Hedhili, membre de l'ISIE a souligné que, jusqu'à samedi à 11H00, l'Instance est parvenue à couvrir 80 pc des bureaux de vote, dans les différentes régions de la République. Il a affirmé que les 8.661 bureaux de vote seront équipés du matériel logistique nécessaire, d'ici la fin de la journée.



Il a indiqué, à ce propos, que l'ISIE a transporté 9 mille urnes et 28 mille isoloirs, de même qu'elle a imprimé 7.208.800 bulletins de vote qui ont été distribués sur la plupart des bureaux. 

La communauté tunisienne à l’étranger mobilisée pour l’élection de l’Assemblée nationale constituante (ISIE)

La communauté tunisienne à l'étranger s'est mobilisée pour l'élection de l'Assemblée nationale constituante, les 20 et 21 octobre 2011, dans les différents pays. 

 

 

Dans la circonscription de France 1, on a enregistré 11.700 électeurs, alors que pour France 2, ce nombre s'est élevé à 23 mille, au cours des deux premiers jours du scrutin, alors qu'au Royaume d'Arabie saoudite, ils étaient plus de trois mille à aller voter.

 

 

A ce sujet, Nabil Bafoune, membre de la commission desTunisiens à l'étranger au sein de l'Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), a expliqué, au cours d'une conférence de presse, que le scrutin à l'étranger se déroule normalement, surtout après le règlement par l'ISIE des difficultés rencontrés, dans certains bureaux de vote, notamment au Qatar, en Egypte, au Liban et en Algérie.

 

 

Il a rappelé que la proclamation des résultats définitifs du suffrage à l'étranger se fera en même temps que pour celui à l'intérieur du pays.Pour sa part, le président de l'ISIE, Kamel Jendoubi, a fait part de son étonnement face aux déclarations du représentant du ministère des Affaires étrangères, vendredi, au cours de la rencontre périodique de la cellule d'information du Premier ministère avec les médias, concernant l'organisation du scrutin à l'étranger. Il a souligné que "l'ISIE est la seule partie organisatrice des différentes étapes des élections et qu'elle est la seule qui peut présenter des informations les concernant".

 

 

Il a ajouté, dans ce contexte, que "le ministère n'avait pas apporté son aide à l'Instance dans le passé", affirmant qu'il "n'y a pas lieu, aujourd'hui, de s'immiscer dans le processus électoral et pour créer la confusion".M. Jendoubi a, en outre, indiqué que "les changements opérés par l'ISIE au niveau de certains membres des bureaux de vote, chaque fois qu'il y a un doute sur leur appartenance à un parti bien déterminé reflète son engagement total à consacrer le principe de la neutralité".

 

 

Il a ajouté que de l'ISIE a eu, aussi, recours à des observateurs étrangers, conformément à la législation. Il a souligné que l'Instance va se faire aider par leurs rapports, autour des infractions détectées, pour l'évaluation de l'opération électorale.

 

 

Il a, dans ce sens, rendu hommage aux différents intervenants dans le processus électoral, notamment les jeunes sans emploi, les avocats, les fonctionnaires. Il a insisté, à ce propos, sur la coopération du gouvernement de transition et de l'administration tunisienne avec l'ISIE, dans le processus électoral, afin que cette échéance soit couronnée de succès.

 

 

Dans ce contexte, le président de l'ISIE considère que la réalisation d'un taux de participation de 60 pc, sera positif, par rapport à ce qui est enregistré dans des pays occidentaux, notamment l'Angleterre. Il a appelé, à cet effet, les différents organes d'information à aider à expliquer davantage comment voter.

 

 

Sur un autre plan, Jendoubi a mis l'accent sur les difficultés rencontrées par l'Instance, depuis sa création, en particulier l'absence de base de données autour des électeurs, l'inexistence d'une administration électorale ou d'archives électorales, en Tunisie, depuis 1956, ainsi que les doutes émis au sujet de la crédibilité des membres de l'ISIE.

 

 

De son côté, Abderrahmane Hedhili, membre de l'ISIE a souligné que, jusqu'à samedi à 11H00, l'Instance est parvenue à couvrir 80 pc des bureaux de vote, dans les différentes régions de la République. Il a affirmé que les 8.661 bureaux de vote seront équipés du matériel logistique nécessaire, d'ici la fin de la journée.Il a indiqué, à ce propos, que l'ISIE a transporté 9 mille urnes et 28 mille isoloirs, de même qu'elle a imprimé 7.208.800 bulletins de vote qui ont été distribués sur la plupart des bureaux. 

Les anciens juges Lotfi Daoues et Mehrez Hammami introuvables

Les anciens juges Lotfi Daoues et Mehrez Hammami sont introuvables. Ils n’ont répondu à aucune des convocations émises par le juge d’instruction et le mandat d’amener lancé contre eux a été infructueux. 
Le ministère public du tribunal de première instance de Tunis a décidé, le 21 août, de les déférer devant un juge d’instruction suite à une plainte déposée par Ali Labiadh, ancien PDG de la STIR et ancien président de la Fédération Tunisienne de Football. 

Lotfi Daoues et Mehrez Hammami déférés devant le juge d’instruction

 

Le ministère public du tribunal de première instance de Tunis a décidé de déférer Lotfi Daoues, ancien numéro 2 du ministère de la Justice, et Mehrez Hammami, ex-président de la 4ème Chambre criminelle et un des premiers démis de leurs fonctions au lendemain de la révolution du 14 janvier – plus précisément le 19 janvier 2011 - devant un des juges d’instruction.

ISIE : Affichage et publication des listes électorales du 20 au 26 août 2011

 

L'Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) a annoncé, mardi, que les listes électorales seront affichées et publiées, du 20 au 26 août 2011, dans les sections régionales de l'ISIE, les municipalités ainsi que dans les délégations et les imadas.

Ces listes seront affichées, également, dans les représentations diplomatiques et consulaires au profit des tunisiens à l'étranger.

Cette opération intervient en application de l'article 8 du décret-loi n°35 de l'année 2011, en date du 10 mai 2011.

Selon un communiqué rendu public, mardi, par l'ISIE, chaque citoyen peut former un pourvoi, dans les délais requis, auprès des sections régionales de l'ISIE territorialement compétentes, pour inscrire ou radier un nom.

Le même communiqué ajoute que, conformément aux dispositions de l'article 7 du décret-loi sus-indiqué, l'ISIE va diffuser les listes des électeurs sur son site WEB à l'adresse www.isie.tn .