mercredi , 8 février 2023
Home / page 82

Blog Archives

Arrestation de 10 takfiristes à Hammam-Lif

Dans un communiqué rendu public ce soir du jeudi 11 juin 2015, sur sa page officielle, le ministère de l’Intérieur annonce que, dans le cadre de la poursuite des investigations concernant les réseaux spécialisés dans les voyages des jeunes vers les zones de conflit, l’Unité nationale des investigations en matière de crimes terroristes, en coordination avec le district de sûreté d’Hammam-Lif, a réussi à arrêter 10 individus prônant l’approche takfiriste.

Rejet de la demande de libération de Walid Klibi dirigeant de Fajr Libiya

La chambre d'accusation auprès de la cour d'appel de Tunis a rejeté la demande de libération du dirigeant de Fajr Libya Walid Klibi, ce jeudi 11 juin 201. Notons que que Klibi a été arrêté à l'aéroport de Tunis-Carthage pour son implication dans la création de bases et de camps en Libye pour la détention et le kidnapping de civils parmi-eux des tunisiens. 

Kébili : Limogeage du gouverneur et de responsables sécuritaires

Le chef du gouvernement a décidé de limoger le gouverneur de Kébili, ainsi que le premier délégué et des responsables sécuritaires, et ce suite aux événements survenus dans la région récemment. Il a également décidé de tenir un conseil ministériel dédié au gouvernorat de Kébili le 18 juin. Cette décision est intervenue à l’issue de la rencontre d’Habib Essid avec les députés de l’ARP relevant de Kébili, et qui avait porté sur la situation dans la région.

Affrontements à Douz : Et c’est reparti !

Les unités de la garde nationale ont été dans l’obligation de disperser des jeunes, un usant de gaz lacrymogène, dans la soirée de ce mercredi 10 juin, dans la ville de Douz (gouvernorat de Kébili). Ces jeunes ayant tenté de se diriger vers le siège de la société pétrolière de la zone de Bir El Haj. Sachant que la société concernée est surveillée par l’armée.

Avancée de Daech : Une guerre psychologique estime Mokhtar Ben Nasr

Mokhtar Ben Nasr, colonel-major à la retraite et président du centre de Tunis pour les études de la sécurité globale, considère que les rumeurs sur l’avancée de Daech des pays frontaliers avec la Libye s’insère dans le cadre d’une guerre psychologique visant à saper le moral des militaires et sécuritaires.

Mohamed Ali Aroui : Des zones sont exposées au danger terroriste

Invité ce matin du 8 juin 2015 sur radio Shems Fm, Mohamed Ali Aroui, porte-parole du ministère de l’Intérieur a expliqué que la sécurité du pays ne dépend pas uniquement de l’Etat mais aussi des citoyens. Les protestations dans les zones frontalières, en pareilles conjonctures, ne peuvent, selon lui, que générer un état de chaos susceptible d’exposer la Tunisie à un réel danger. Il a évoqué une instrumentalisation de la 

La Tunisie, l’Algérie et Égypte montent la sécurité d’un cran au niveau des frontières avec la Libye

Selon l'agence Anadhoul, la Tunisie, l’Algérie et l’Egypte se sont mis d’accord lors de la réunion d’un nombre de militaires au Caire à doubler les mesures sécuritaires au niveau des frontières avec la Libye afin d’empêcher les terroristes de les traverser. Il a été par ailleurs convenu  de soutenir les unités de l’armée libyenne de Hafter en mettant à leur disposition des équipements, munitions et des renseignements  afin de faire face aux groupes armés de l’organisation terroriste Daech. 

187 mosquées toujours hors contrôle

187 mosquées demeurent hors de contrôle de l’état, a annoncé le ministre des Affaires religieuses, Othman Battikh. Dans une déclaration accordée au journal « Assarih », le ministre des Affaires religieuse Othman Battikh, a affirmé que 187 mosquées échappent encore au contrôle de l’état. Il a ajouté que le ministère est parvenue récemment à en récupérer 13.

Après ceux de Douz et El Faouar, le poste de la Garde nationale de Souk Lahad incendié

Le gouvernorat de Kebili continue à vivre une situation de perturbations et d’incidents majeurs. Ainsi, après El Faouar et Douz, c’est au tour de Souk Lahad de connaître des violences avec, notamment, la mise à feu du poste de la Garde nationale. En effet, au lendemain du couvre-feu décrété à Douz, la délégation de Souk Lahad a subi, ce matin, les assauts des manifestants qui ont mis le feu