Jeudi , 20 janvier 2022

Archives du blog

Projet de création du haut conseil des Tunisiens à l’étranger: Valorisation des droits de l’expatrié

 

Un rapport respectant la démarche consultative  fin prêt. Reste à poursuivre les autres étapes du projet créant le Hcte…

La dignité de l’expatrié et ses droits ont été au centre de l’élaboration du projet de loi relatif à la création du Haut conseil des Tunisiens à l’étranger (Hcte), a souligné Etidel Barboura, chargée de mission et responsable du projet de création du Hcte.

Elle a appelé à cette occasion les autorités concernées à poursuivre le travail effectué et prendre en considération les recommandations émises dans le rapport.

Lors d’une conférence de presse, tenue hier au siège du Syndicat national des journalistes tunisiens à l’occasion de la fin de la mission commandée par le secrétariat de l’Etat d’Immigration en juin 2013 et prolongée par le ministère des Affaires sociales en avril 2014, Etidel Barboura a mis l’accent sur la démarche  participative prise tout au long de sa mission pour la rédaction d’un projet de loi structurant la création du Hcte.

«La rédaction du rapport a pris en considération une démarche consultative s’appuyant sur des témoignages de la société civile travaillant à l’étranger afin de répondre aux attentes et aux difficultés des expatriés tunisiens à l’étranger», a-t-elle ajouté.

A ce propos, Etidel Barboura a appelé l’Etat à prendre en considération les recommandations émises dans le rapport, à savoir «poursuivre le processus consultatif» et assurer «la logistique matérielle et humaine» pour réussir la mise en place du projet.

Au cours de la conférence, plusieurs représentants d’associations de Tunisiens à l’étranger ont exprimé leur souhait de voir le rapport de l’experte se concrétiser, soulignant à ce propos la neutralité et l’indépendance du travail effectué qui met, selon eux, l’intérêt de l’expatrié tunisien au-dessus de toute «récupération politique».

Read More »

5 Tunisiens condamnés pour terrorisme aux Emirats

 

Cinq Tunisiens ont été condamnés, lundi 23 juin, à 7 ans de prison par la cour de sûreté des Emirats arabes unis, pour appartenance à une cellule d’Al-Qaïda.

 

Ces condamnations sont définitives et il n’y aura pas d’appel. Les accusés ne quitteront les Emirats arabes unis qu’après avoir purgé leur peine.

 

Les Tunisiens condamnés font partie des 9 individus arrêtés en avril 2013 à Abou Dhabi (2 Palestiniens, 1 Jordanien et 1 Libanais) et qui ont été accusé d’appartenance à un groupe terroriste.

 

L’un d’eux s’occupe du site internet consacré à la propagande d’Al-Qaïda, les autres recrutent les jeunes et les encourageant à aller au djihad en Syrie. Ils collectent aussi des fonds pour le financement du groupe jihadiste Jibhat Ennosra.

Read More »

Selon le Croissant Rouge, 256 réfugiés se trouvent encore au sud tunisien

 

Le Président de la branche régionale du Croissant Rouge à Médenine, Mongi Slim, a assuré que 256 réfugiés de différentes nationalités se trouvent encore au sud tunisien. A ces réfugiés, s'ajoutent 300 étrangers qui vivent dans des conditions difficiles que l’État tunisien devrait prendre en charge ou intervenir auprès de l'Organisation Mondiale de l'Immigration.

Read More »