Mardi , 28 juin 2022

Archives du blog

Entre 22 et 25 mille tunisiens ont quitté clandestinement le pays après la révolution

 

Le nombre d’émigrés clandestins tunisiens a atteint entre 22 et 25 mille, durant les années post-révolution, déclare le secrétaire d’Etat à la Migration Radhouane Ayara, dimanche, à Chebba (gouvernorat de Mahdia). Le gouvernement a pu réduire ce flux à 800, depuis une année ou deux, grâce à la coopération avec les pays voisins, dit-il estimant toutefois que ce nombre reste élevé.

Read More »

Exlusion sociale, freins au travail, marginalisation: Le quotidien des migrants en Tunisie

 

L'association "Médecins du Monde" section Tunisie a soulevé, jeudi, nombre d'obstacles qui rendent les migrants vivant en Tunisie vulnérables et encore plus exposés aux troubles mentaux, parmi lesquelles la difficulté d'accès aux soins de santé, la fermeture du marché du travail, la marginalisation et l'exclusion sociale.

Read More »

Tataouine : Arrestation de 20 contrebandiers dans la zone tampon

 

20 personnes originaires de Remada et Dhehiba, dans le gouvernorat de Tataouine, ont été arrêtées à bord de 15 véhicules, par une patrouille commune entre des unités sécuritaires et militaires. Il s’agissait de contrebandiers qui transportaient du carburant de la Libye vers la Tunisie à travers la zone tampon, dans le sud du pays, rapporte Mosaique fm.

Read More »

Kerkennah: Mise en échec d’une tentative d’émigration clandestine

 

Les unités de la marine relevant de la garde nationale de Sfax ont réussi à mettre à échec une tentative d’émigration clandestine au large de Kerkennah. Dans un communiqué publié aujourd’hui, le ministère de l’Intérieur annonce l’arrestation de 35 Tunisiens âgés entre 18 et 36 ans à bord d’une chaloupe et la saisie de 815 euros.

Read More »

Tunisie – Un terroriste et un policier révoqué tentent de se sauver vers l’Italie

 

Des sources sécuritaires ont annoncé, ce mercredi 17 août 2016, l’arrestation de 6 jeunes âgés entre 23 et 33 ans. Le groupe tentait de prendre la mer depuis les côtes de l’île de Kerkennah, vers les côtes italiennes. Parmi eux, figurent un recherché pour terrorisme et un agent des forces de l’ordre renvoyé.

Read More »

L’OTAN en Tunisie : quand dire c’est faire !

 


A travers une nouvelle opération maritime en Méditerranée et un centre de renseignement en Tunisie, l’OTAN s’engage à renforcer son rôle et ses partenariats dans « la lutte contre le terrorisme ». Plusieurs observateurs lisent autrement le communiqué de l’OTAN du 9 juillet 2016. Certains y voient une « militarisation de la misère » quand d’autres soulignent le désir d’implantation durable au sud de la Méditerranée et plus particulièrement en Tunisie.


Reconnaissant que « l’instabilité au Moyen-Orient et en Afrique du Nord alimente également la crise des réfugiés et des migrants » et visant une « étroite collaboration avec l’Union Européenne dans le cadre de l’Opération Sophia », l’OTAN promet de lancer une nouvelle Opération Sea Guardian qui servirait à « lutter contre les trafics et contre le terrorisme, à préserver la liberté de navigation, et à contribuer au renforcement des capacités régionales. »

Read More »

La militarisation de la Méditerranée sous couvert de lutte contre l’immigration

La Tunisie est au centre d’une politique européenne répressive et stérile contre l’immigration irrégulière. Début juillet, la machine s’emballe avec son cortège de morts, de lois liberticides et de montée en puissance des militaires sous l’égide de l’OTAN.

 

Un navire en provenance de Ben Guerdane qui faisait route vers l’Europe a chaviré, samedi 2 juillet 2016, au large de Sabratha. Sur les 28 naufragés, seuls 11 ont survécu tandis que 12 corps retrouvés sur les côtes libyennes ont été transféré à l’hôpital régional de Ben Guerdane. 5 personnes, âgées entre 20 et 30 ans, sont encore portés disparus. 

Read More »