Samedi , 28 mars 2020

Archives du blog

Le projet-loi pour les protection des policiers: une imbécilité selon Ridha Sfar

L’ancien ministre délégué chargé de la sécurité, Ridha Sfar, a jugé « imbécile » la conception d’un projet-loi criminalisant les agressions contre les forces de l’ordre. Intervenant en marge de la 18ème édition du Forum, « Réalités, l’ancien ministre a souligné  qu’il serait plus judicieux de réfléchir à la restructuration du système sécuritaire et du statut des forces de l’ordre. Pour Ridha Sfar, le projet-loi criminalisant les agressions contre les policiers est bien décalé par rapport aux défis sécuritaires.

Read More »

Malgré les critiques, le gouvernement ne retirera pas son projet de loi sur la protection des forces armées

Décidément le projet de loi sur la répression des agressions contre les forces armées n'a pas fini de faire parler de lui et généralement en mal y compris dans les rangs des forces de l'ordre qu'i est censé protéger. Malgré toutes ces critiques, Le gouvernement ne compte pas le retirer.

Read More »

Le gouvernement sera-t-il amené à retirer son projet de loi sur la répression des atteintes contre les forces armées ?

Face au tollé provoqué par son projet de loi sur la répression des atteintes contre les forces armées, le gouvernement devra certainement revoir sa copie. Seuls, pour le moment, les deux plus grands partis, Nidaa Tounès et Ennahdha, le soutiennent tout en reconnaissant que certains articles devront être remaniés. Alors que les autres partis, certains syndicats des forces se sécurité et des ONG réclament son retrait pur et simple, le jugeant inacceptable sous sa forme actuelle.

Read More »

J.Ghedira: plusieurs articles de la loi interdisant des agressions contre les corps armés doivent être révisés

Jalel Ghedira, président de la commission d'organisation administrative des affaires des forces armées auprès de l'Assemblée des Représentants du Peuple a indiqué sur les ondes de Mosaïque FM que les sanctions doivent être proportionnées à la gravité du crime dans la nouveau projet de loi criminalisant les agressions contre les corps armés. 

Read More »

Les syndicats sécuritaires se disent lésés par des articles du projet de loi criminalisant les agressions contre les corps armés

La révolution du 14 janvier 2011 a, certes, mis fin à la dictature policière qui a régné pour plus de 50 ans, mais elle a fait des forces de sécurité la cible préférée de ceux qui l’ont menée. Seulement, la recrudescence du terrorisme à partir de l’attaque terroriste à Rouhia, le 18 mai 2011, qui a fait 4 morts parmi les soldats de l’armée, a contribué à modérer cette tendance . La confiance et le prestige recouvrés rapidement par l’armée et la police allaient de pair avec les succès remportés dans la lutte 

Read More »

Trafic de devises, vers l’introduction d’une peine de prison ferme

Les personnes qui seront arrêtées pour trafic de devises pourront encourir des peines de prison ferme allant d’un mois à une année et demi ainsi que la multiplication par 5 de l’amende de 25 dinars qui était en vigueur pour une somme équivalant à 5000 dinars, a annoncé le ministre des Finances Slim Chaker.

Read More »

Projet de loi pour protéger les sécuritaires : L’Ordre des avocats craint pour les libertés

Le projet de loi pénalisant toute agression contre les agents sécuritaires continue à faire des vagues et à susciter les plus vives contestations. Dans une déclaration accordée, aujourd’hui mardi 21 avril 2015 à la radio Jawhara FM, Boubaker Thabet, secrétaire général de l’ordre des avocats, annonce avoir exprimé, auprès du ministre de l’Intérieur, les réserves 

Read More »

Tunisie: Faut-il s’inquiéter du projet de loi punissant les “agressions” contre les forces armées?

En réaction à des propos du journaliste Sofiène Ben Farhat, vendredi 17 avril 2015 sur la chaîne Nessma TV, comparant « certains magistrats à des dawaêch », le porte-parole officiel du ministère public près le Tribunal de première instance de Tunis, Sofiène Selliti, est intervenu, ce soir du lundi 20 avril, sur la même chaîne.

Read More »

Al Massar lâche BCE et appelle au retrait de la loi criminalisant l’agression contre les policiers

Le parti « Al Massar » a appelé, dimanche, au retrait de la loi criminalisant l’agression contre les agents de l’ordre, adoptée en conseil des ministres et soumise à l’Assemblée des représentants du peuple. Le parti a estimé, que par son caractère répressif, la loi représente une réelle menace pour les libertés individuelles et la liberté de la presse tout en constatant des atteintes à la constitution à travers cette loi.

Read More »

Le projet de loi criminalisant les agressions contre les forces armées et de sécurité est-il liberticide?

Pas moins de quatre entités de la société politique et civile ont exprimé leur hostilité au nouveau projet de loi relatif à la répression des atteintes contre les forces armées et de sécurité, approuvé par le Conseil des ministres et soumis à l’Assemblée des Représentants du Peuple(ARP). Il s’agit du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), de la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme (LTDH), de l'Organisation 23-10 pour l'appui de la transition démocratique et du Front populaire(FP). Cette avalanche de positions négatives annoncées en trois jours (entre vendredi 17 et dimanche 19 avril) ne se justifie par aucun nouveau 

Read More »