Vendredi , 30 septembre 2022

Archives du blog

Mehdi Jomâa : les budgets des ministères de la Défense et de l’Intérieur seront augmentés

 

Lors de la séance plénière qui s’est tenue, mercredi 23 juillet 2014, au cours de laquelle le gouvernement a présenté le projet de la loi de finances complémentaire 2014 devant les membres de l’ANC, Mehdi Jomâa a annoncé une augmentation du budget des ministères de la Défense et de l’Intérieur.

En effet, le chef du gouvernement a précisé que la rationalisation des dépenses touchant les autres ministères, ne concernera pas ceux de la Défense et de l’Intérieur, dont le budget sera doublé. Les deux ministères, affirme M. Jomâa, ont enregistré une hausse de 100% dans les services d’achat.

Par ailleurs, le chef du gouvernement a déclaré que la Tunisie entamera des concertations avec plusieurs pays afin de bénéficier de financements qui devront être alloués au budget des deux ministères. M. Jomâa a en outre rappelé que les rangs de la Garde nationale seront renforcés par le recrutement exceptionnel de 500 nouveaux agents. 

Read More »

Ridha Berrabeh : Des ateliers de formations pour les agents de sûreté

 

Le programme de partenariat d’un montant d’un milliard et 500 millions entre le ministère de l’intérieur et de la justice et le bureau des Nations-Unies contre la drogue et le crime a démarré  et  se prolongera  jusqu’au 2015 visant  à développer  les capacités des agents de sûreté spécialisés dans les enquêtes criminelles.

Le directeur général des relations extérieures et de  la coopération internationale  au sein du ministère de l’intérieur Ridha Berrabeh a précisé que la formation, seule, est insuffisante et les équipements doivent être fournis ...

Read More »

Questions relevant du religieux pour les futurs agents de la Sûreté nationale

Le journal électronique Jadal a révélé, dimanche 21 avril, un questionnaire faisant partie des épreuves de recrutement d’agents de la sûreté nationale. Ledit document a fait le buzz vu l’aspect insolite de certaines questions s’apparentant au domaine de la connaissance religieuse. Parmi les questions posées: qui est la première femme à qui on a amputé la main? quelle est la plus courte et la plus longue sourate coranique qui a écrit le premier "au nom de Dieu le Miséricordieux"? quel est le nom de la bataille dans laquelle Salaheddine El Ayoubi a remporté la guerre contre les chrétiens? ainsi que plusieurs autres questions du domaine du religieux. Le ministère de l’Intérieur a publié en début de soirée, sur Facebook, un statut confirmant la véracité de cette information et précisant que ce questionnaire, comportant 60 questions, porte sur différents thèmes tels que l’art, la géographie, l’histoire ou les sciences et qu’il fait partie d’une série d’épreuves de sélection composées d’un sujet à développer et d’un test psychotechnique. Faire sortir ce questionnaire de son contexte qui relève de la culture générale serait, selon le ministère de l’Intérieur, une mauvaise lecture.

Read More »

Forces de sécurité et médias-Formation pour une meilleure relation

Le ministère de l’Intérieur et l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) ont entamé, en janvier 2013, un programme de coopération pour la formation des forces de sécurité aux droits de l’Homme, à la liberté d’expression et la sécurité des journalistes en Tunisie. «Ce programme, qui a pour objectif d’améliorer les relations entre les forces de sécurité et les journalistes, particulièrement importantes en période de transition démocratique, est le premier du genre dans la région arabe», indique un communiqué de l’Unesco. Il prévoit, ajoute-t-on de même source, l’organisation d’une série de cycles de formation à l’intention des différents corps relevant du ministère de l’Intérieur (Police, Garde nationale et Protection civile). La première session s’est déroulée du 28 janvier au 13 février 2013 à l’école de formation des cadres de la Police de Salammbô. Cette formation de formateurs comprenait des sessions associant des membres de forces de sécurité et des journalistes et permettant de créer un espace de dialogue entre les deux groupes afin que chacun comprenne mieux la réalité, le rôle et la mission de l’autre dans une démocratie. Elles ont également permis aux participants de débattre des défis du maintien de l’ordre public tout en respectant des droits de l’Homme «Ce programme de formation s’est imposé en raison des nombreux incidents entre les forces de sécurité et les journalistes, en particulier lors des manifestations, des troubles civils et des grands procès. Les forces de l’ordre et les journalistes vont continuer à se croiser sur le terrain de l’actualité. Il est essentiel d’initier un dialogue si l’on veut diminuer les tensions, renforcer la liberté d’expression et la sécurité des journalistes en Tunisie», explique Mehdi Benchelah, chef du bureau de projet de l’Unesco à Tunis. Partenaire du projet, le Syndicat national des journalistes tunisiens (Snjt) a facilité la participation de journalistes à la formation. Au total, 20 membres de la Police, de la Garde nationale et de la Protection civile ainsi que 10 journalistes tunisiens ont participé à la première formation. D’autres sessions de formation seront organisées dans les mois à venir dans les régions. Le programme prévoit par ailleurs l’adoption par le ministère de l’Intérieur d’un code de conduite pour les policiers afin d’améliorer les relations avec les médias et la sécurité des journalistes. Ce programme vise à accompagner la réforme de l’institution sécuritaire et la transition démocratique en Tunisie. Il a reçu le soutien du Royaume des Pays-Bas et du fonds de l’Agence suédoise de coopération internationale au développement (Sida), précise encore le communiqué. L’Unesco est l’agence des Nations unies dotée d’un mandat visant à protéger la liberté d’expression et la sécurité des journalistes.

Read More »