Mardi , 27 février 2024

Archives du blog

Nejib Chebbi: “On ne peut dissocier la question sécuritaire de l’équilibre entre les régions”

Invité de l'émission midi show sur Mosaïque FM à l'occasion du cinquième anniversaire de la révolution, Ahmed Néjib Chebbi,leader du parti républicain, est revenu sur les acquis de la révolution. Il a indiqué qu'il faut se montrer optimiste et voir la moitié pleine du verre et ne pas se limiter à la partie vide, rappelant au passage qu'il a préféré prendre du recul par rapport aux activités politiques.

Projet de loi des élections régionales et municipales: Des avancées et des réserves

Le projet de loi relatif aux élections régionales et municipales, qui a été élaboré par une commission constituée d'experts et d'universitaires de différentes spécialités a donné lieu à de nombreux éloges mais aussi à de nombreuses réserves. C'est en tout cas, ce qui en est ressorti lors de la consultation nationale à ce sujet qui a débuté le 27 octobre dernier à Tunis.

Gharsalli: L’instauration d’un pouvoir local nécessite des ressources humaines qualifiées

Mohamed Najem Gharsalli, ministre de l'Intérieur, a indiqué que l'instauration d'un pouvoir local nécessite des ressources humaines capables de renforcer le rôle des régions au sein de l’État. Gharsalli qui participait aujourd'hui, 31 octobre 2015, à une journée de consultation avec la société civile autour du projet de la loi des élections municipales, et le code des collectivités locales, a précisé que plusieurs défis sont à relever pour concrétiser le pouvoir local, dont l'obtention de ressources financières importantes.

Tunis : «Il y a eut de l’argent sale dans les élections de 2014 et les mauvais-payeurs doivent être écartés des municipales », dit Chafik Sarsar qui réclame son indépendance !

Pourtant plus importante que l’IVD [ndlr : qui vient par ailleurs d’essuyer un cinglant revers des mains de la Commission de Venise à propos du projet de loi de la réconciliation économique] dont un des membres a dévoilé partie de la mauvaise gestion, et malgré l’importance des prochaines échéances électorales (municipales et régionales) l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) ne disposera en 2016 que d’un budget de 68 MDT.

Chafik Sarsar : Le 30 octobre 2016 peut être la date des élections municipales

Le président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), Chafik Sarsar, a annoncé dans une déclaration à la radio Express Fm dans l’émission Expresso, qu’il est possible que le 30 octobre 2016 soit la date des élections municipales. Chafik Sarsar a ajouté que cette date a été déterminée après avoir examiné plusieurs autres dates  et des éléments qui précédent la fixation de la date dont principalement la loi en rapport avec les élections municipales qui doit, comme convenu, être publiée avant le 4 avril 2016.

Essid: “Les municipales pourraient être plus difficiles que les élections précédentes”

Le chef du gouvernement, Habib Essid, a déclaré ce vendredi 28 août 2015 sur Express FM que les prochaines municipales qui devraient avoir lieu en fin 2016, seront plus difficiles que les législatives et la présidentielle. Essid a estimé que malgré les circonstances critiques, les élections précédentes s’étaient déroulées dans de bonnes conditions. Ce qui pourrait ne pas être le cas pour les municipales.

CMR sur le projet de loi organique relatif aux élections régionales et municipales

Le chef du gouvernement, Habib Essid, a présidé, jeudi soir, à la Kasbah, un Conseil ministériel restreint sur le projet de loi organique relatif aux élections régionales et municipales ainsi que sur le projet de Code des collectivités locales. Le ministre chargé des relations avec les instances constitutionnelles et la société civile, Kamel Jendoubi, a déclaré à l'agence TAP que le conseil a examiné les résultats des travaux préparatoires de la commission groupant des représentants de la présidence du gouvernement et des ministères de l'intérieur, de la justice et du développement,

Elections municipales et régionales 2016: Loin d’être une évidence

On presse Habib Essid pour que les nominations répondent aux désirs des uns et des autres. Mais on oublie que les communales sont pour demain. Au moment où les leaders de la coalition gouvernementale se mobilisent pour gagner, chacun de son côté, la guerre des nominations (gouverneurs, délégués, ambassadeurs et PDG des entreprises 

Changement du système de gouvernance: pour une démocratie réellement délibérative

Plusieurs voix s’élèvent, partout dans le monde, pour réclamer d’organiser autrement la participation citoyenne. Elles disent qu’elles ne sont plus dupes pour croire à une démocratie représentative qui ne représente personne, ni rien, à part la classe dirigeante et ses intérêts.