mardi , 6 décembre 2022
Home / page 66

Blog Archives

Augmentation des demandes d’asile déposées par les Tunisiens vers les pays de l’UE

 

Les demandes d’asile de Tunisiens vers les pays de l’Union européenne restent importantes depuis la Révolution du 14 janvier 2011, malgré un fléchissement relatif en 2013.

 Selon un communiqué de l’Office européen des statistiques (Eurostat) publié fin mars dernier, les demandes d’asile de tunisiens en zone euro ont quadruplé entre 2009 et 2013, passant de 590 à 2595 demandes, avec un pic de 6810 requérants d’asile en 2011 dont 5035 en Italie.

Initiatives civiles pour retrouver les diplomates kidnappés en Libye

 

Des contacts entre la société civile tunisienne et la Jamahiriya pour joindre l’endroit où se trouvent les diplomates tunisiens enlevés.

 

Le directeur de l'Office de développement des relations tuniso-libyennes Khaled Tajouri , a déclaré sur Shems Fm, qu'il avait entrepris des contacts personnels avec la société civile et avec des parties libyennes en vue de retrouver les diplomates tunisiens kidnappés en Libye, à savoir Mohammed Becheikh et Aroussi Gontassi.

 

Dans sa déclaration , Khaled Tajouri a déclaré avoir contacté de nombreux amis en Libye qui ont bien voulu coopérer pour accéder à la partie qui se tient derrière cet enlèvement.

 

Tajouri a noté que la Libye s'efforce de retrouver l’endroit où sont retenus les diplomates tunisiens en soulignant que ses initiatives n'ont aucun caractère officiel, mais qu’ils sont de nature purement civile.

Tunisiens kidnappé en Libye- MAE: la Tunisie ne négocie pas sous la pression et ne céde pas au chantage

 

Le ministre des affaires étrangères, Mongi Hamdi, a assuré qu’il a été décidé hier lors d’un conseil sécuritaire que la Tunisie ne négociera pas sous pression et n’acceptera pas le chantage et ce dans le cadre de l’affaire du kidnapping des tunisiens, Mohamed Bechikh fonctionnaire à l’ambassade tunisienne en Libye et Laaroussi Kantassi conseiller de l’ambassadeur tunisien.

 

Hamdi a souligné que cette décision a été prise au niveau des présidences de la République et du gouvernement.

Rappelons qu’un groupe libyen a menacé de nuire aux intérêts tunisiens en Libye demandant la libération de deux  libyens accusés dans des affaires terroristes.

Des Libyens menacent de s’attaquer aux Tunisiens expatriés en Libye

 

Un groupe terroriste libyen menace de s’en prendre aux biens des Tunisiens en Libye si les autorités tunisiennes ne libèrent pas leurs camarades incarcérés en Tunisie.

 

C’est la télévision nationale libyenne qui a fait part de ces menaces.

 

Les terroristes libyens exigent la libération de Hafedh Edhbeê (alias Abou Ayoub) et Imed Elouej Badr (alias Abou Jaâfar Elliby), condamnés à 20 ans de prison pour leur implication dans l’attaque terroriste de Rouhia en mai 2012, qui a causé la mort d’agents tunisiens.

 

En réponse à ces menaces, le ministre des Affaires étrangères, Mongi Hamdi a assuré que la Tunisie refuse de négocier sous la pression.

 

Rappelons que Mohamed Ben Cheikh, diplomate, et Laaroussi Gontassi, agent administratif, en poste à l’ambassade tunisienne à Tripoli, sont pris en otage par ce groupe terroriste.

 

Mohamed Ben Cheikh est apparu, dimanche soir, dans une vidéo, où il implore Moncef Marzouki, président provisoire de la république, de satisfaire les exigences des terroristes. L’otage avait indiqué que ses ravisseurs sont capables de l’éliminer…

Sécurité renforcée des représentations tunisiennes en Libye.

 

La Tunisie a pris des mesures préventives pour assurer la sécurité de son corps diplomatique en Libye et étudie la possibilité d’en réduire le nombre.

 

Selon l’agence Tap, citant Fayçal Gouia, secrétaire d’Etat au ministère des Affaires étrangères, la Tunisie étudie la possibilité de réduire au maximum le nombre de ses représentants dans les 3 représentations consulaires (l’ambassade et le consulat à Tripoli et le consulat à Benghazi).

 

Le 21 mars dernier, Mohamed Ben Cheikh, employé de l’ambassade de Tunis à Benghazi a été enlevé. Le 17 avril, son collègue Laâroussi Gontassi, conseiller d’ambassade a subi, à son tour, le même sort.

 

Selon Mongi Hamdi, ministre des Affaires étrangères, les ravisseurs sont des familles de Hafedh Edhbeê (alias Abou Ayoub) et Imed Elouej Badr (alias Abou Jaâfar Elliby), 2 Libyens condamnés à 20 ans de prison dans l’affaire de l’attaque terroriste de Rouhia, gouvernorat de Siliana (centre), en mai 2011, qui a causé la mort de soldats tunisiens.

 

Les ravisseurs demandent la libération des 2 terroristes en échange de celle des 2 diplomates.

Tunisie: L’enlèvement du diplomate tunisien Libye revendiqué

 

Le ministre des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, a affirmé, vendredi, que l’identité des ravisseurs de Aroussi Gantassi, conseiller à l’Ambassade de Tunisie à Tripoli et kidnappé, hier, a été identifié.

 

 

Intervenu ce vendredi sur les ondes de Mosaique Fm, Mongi Hamdi a ajouté qu’ils ont revendiqué la libération d’extrémistes religieux libyens détenus en Tunisie.

 

 

Il a, par ailleurs, indiqué que la Tunisie examine la limitation du nombre de diplomates tunisiens en Libye après l’enlèvement de deux conseillers.

Tunisie: Un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

 

Un conseiller de l’Ambassade de Tunisie à Tripoli a été enlevé  dans la capitale libyenne, a-t-on appris ce jeudi.

 

 

Laaroussi Kantassi occupait le poste de conseiller à l’ambassade tunisienne à Tripoli et est porté disparu ce jeudi. L’enlèvement n’a pas encore été revendiquée et aucune information n’a été dévoilée sur l’identité de ses ravisseurs.

 

 

Le 21 mars dernier, un autre diplomate a été kidnappé par un groupe d’inconnus. Il est toujours retenu en otage.

 

 

Les diplomates étrangers sont depuis quelques jours la cible d’enlèvements.  Mardi, l’ambassadeur de la Jordanie a été kidnappé.

Tunisie : Affaire de l’enlèvement d’un employé de l’ambassade à Tripoli

 

Une cellule de crise a été mise en place au ministère des Affaires étrangères pour assurer le suivi des derniers développements de l’affaire de l’enlèvement d’un employé local de l’ambassade tunisienne à Tripoli. 

 


Le ministère des Affaires étrangères suit avec préoccupation et une grande attention les développements de cette affaire et maintient un contact permanent avec les proches de l’agent local (Tunisien), kidnappé le 21 mars dernier, indique un communiqué du département.

 

 

Les autorités tunisiennes ont des contacts quotidiens au plus haut niveau avec les autorités libyennes et avec l’ambassade de Libye à Tunis pour obtenir, dans les plus brefs délais, la libération de l’agent enlevé.

 

 

Le ministère indique, dans le même communiqué, que des dispositions sécuritaires et mesures préventives ont été prises en coordination avec les autorités libyennes en vue d’assurer la sécurité des membres de la mission diplomatique et consulaire ainsi que des représentants des structures et établissements tunisiens en Libye.

USA: Mongi Hamdi donne le coup d’envoi du dialogue stratégique ce jeudi

 

Le ministre des affaires étrangères Mongi Hamdi et le vice-ministre américain William Bruns, donnent ce jeudi 3 avril, le coup d'envoi du dialogue stratégique qui se concentrera sur les mécanismes de soutien des Etats-Unis de la transition politique historique en Tunisie.

 

Ce dialogue permettra le soutien économique et sécuritaire des USA à la Tunisie afin de permettre à Mehdi Jomaâ d'appliquer son plan de réforme et de réaliser la stabilisation en Tunisie.

Le ministère des Affaires Etrangères mène des pourparlers pour libérer le diplomate enlevé à Tripoli

 

Une source du ministère des Affaires Etrangères a affirmé mercredi 26 mars, à Africanmanager que la ministère mène des pourparlers pour libérer le diplomate enlevé à Tripoli. la même source a indiqué à Africanmanager que les efforts se poursuivent de manière positive et qu'ils doivent aboutir dans les jours qui viennent , refusant de donner plus de précisions sur les parties qui sont derrière l'enlèvement , et le rôle joué par les autorités libyennes dans cette affaire .

 

Il est à rappeler que le fonctionnaire local de l'ambassade tunisienne à Tripoli Mohammed Cheikh Rouhou a été enlevé le 21 mars 2014, près des locaux de l'ambassade et que sa voiture a été trouvée à quelques kilomètres du lieu de l'enlèvement .Aucune partie n'a revendiqué l’opération.