Lundi , 20 janvier 2020
Page d’acceuil / page 165

Archives du blog

Mandat de dépôt à l’encontre du syndicaliste Walid Zarrouk

 

 

Le ministère public a émis ce lundi 9 septembre un mandat de dépôt à l'encontre du secrétaire général du syndicat de la rééducation et des prisons, Walid Zarrouk.

 

Ce dernier fait en effet l'objet d'une action en justice intentée par le procureur de la République pour diffamation et fausses accusations portées à l'encontre d'un fonctionnaire public.

Read More »

Mandat de dépôt contre un cadre de la Garde nationale pour terrorisme

 

Un des juges d’instruction au Tribunal de première instance de Tunis a émis, cet après-midi du mercredi 9 octobre 2013, un mandat de dépôt à l’encontre d’un cadre de la Garde nationale pour implication dans des affaires de terrorisme.A noter que l’interrogatoire a permis de révéler certains noms parmi d’autres cadres sécuritaires qui seraient impliqués dans la planification d’opérations terroristes.

Read More »

Mehrez Zouari interrogé par le juge d’instruction et laissé en liberté

 

Mehrez Zouari, qui a occupé les postes de directeur des Services spécialisés puis de directeur général de l'Ecole de la Sûreté, a été entendu aujourd’hui, lundi 7 octobre 2013, par le juge d’instruction du 12ème bureau au Tribunal de première instance de Tunis.Auditionné sur les questions des fuites de documents et du présumé circuit de sécurité parallèle au sein du ministère de l’Intérieur, M. Zouari a été laissé en liberté en attendant la suite des investigations, sachant que le même Mehrez Zouari fait l’objet d’une enquête interne au département de l’Intérieur.

Read More »

Le syndicat des forces de sûreté : Des personnalités politiques sont impliquées dans des actes de terrorisme

 

 

L’union des syndicats des forces de sûreté, a mis en garde, lors d’une conférence de presse tenue ce vendredi 6 septembre, contre la reconversion de la Tunisie en terre de jihad. Le secrétaire général de l'Union des syndicats des forces de sécurité, Montassar Matri, a annoncé que la liste nominative ainsi que les dossiers de certains membres de parties politiques, juridiques, religieuses et de la société civile impliquées dans des actions terroristes, seront bientôt communiqués. Le syndicat des forces de sûreté a mis en garde les autorités nationales et surtout celles du parti au pouvoir qu’il considère responsable du retard pris par le dossier du terrorisme. 



L’union des syndicats des forces de sûreté a prévenu que le terrorisme va s’intensifier durant les 3 prochains mois avec de nouvelles méthodes si les moyens mis en application pour le combattre n’évoluent pas. L’organisme disposerait de dossiers et de preuves impliquant des politiciens, des juristes, et sécuritaires instigateurs et complices du terrorisme en Tunisie. 



Montassar Matri a également déclaré que les membres de l’organisation d’Ansar Al Chariaâ mais aussi d’autres groupes intégristes se sont déchaînes sur les réseaux sociaux et ont proférés des appels au meurtre contre un haut dirigeant du ministère, hier, suite aux propos prononcés par Raoudha Laâbidi. Rappelons que la présidente du Syndicat des magistrats tunisiens (SMT), a déclaré lors d’un point de presse, que le ministère de l’Intérieur a empiété sur les prérogatives du pouvoir judiciaire.

Read More »

Echange de tirs nourris, des tués et plusieurs arrestations à Sidi Hassine

 

 

Des commandos de la Garde nationale et des éléments de l’Armée sont parvenus aujourd’hui, lundi 9 septembre 2013, à tuer deux terroristes, alors que d’autres ont été arrêtés lors d’affrontements et d’échanges de tirs nourris..

D’après nos sources, ces terroristes qualifiés de dangereux et présumés appartenir au groupe d’Ansar Al Chariâa, ont été surpris lors d’une réunion dans une habitation entre Sidi Hassine et Mornaguia, avant d’être encerclés par les forces de sûreté.

Les échanges de tirs et les confrontations se poursuivent jusqu’à cet instant précis.

Un communiqué du Ministère de l’intérieur vient d’être publié et fournit des précisions sur l’identité des terroristes impliqués dans cette opération.

Read More »

Sami Sik Salem remplacé par Taoufik Gasmi à la tête de la sécurité présidentielle

 

 

Selon deux arrêtés républicains en date du samedi 28 septembre, le président de la République, Moncef Marzouki, a décidé de remplacer son directeur général de la sécurité du chef de l'Etat et des personnalités officielles, le colonel-major Sami Sik Salem, par le commissaire de police Taoufik Gasmi.Sami Sik Salem est nommé premier conseiller auprès du président de la République chargé des affaires sécuritaires, ajoute l'agence TAP.

Read More »

La garde nationale de Ben Guerdane repousse une incursion d’un groupe armé libyen

 

 

Les unités de la garde nationale à Ben Guerdane (gouvernorat de Médenine) ont repoussé, pendant la nuit du dimanche à lundi, une incursion d’un groupe armé libyen en territoire tunisien, apprend-on auprès d’une source sécuritaire dans la région.

Ce groupe armé a été contraint de se retirer vers le territoire libyen après un échange de tirs avec les unités de la garde nationale, près de la localité de Makissem, à près de 6 km de la frontière commune.

 

« Aux alentours de 23h du soir, ce groupe qui se déplaçait à bord de trois véhicules tout-terrain a tiré des coups de feu vers les unités de la garde nationale du poste frontalier de Makissem », a précisé la même source à la correspondante de TAP, ajoutant que « les agents de la garde nationale ont riposté aux assaillants qui ont été contraints de prendre la fuite ».

 

« L’obscurité des lieux a empêché les unités de la garde nationale de déterminer le nombre de ce groupe et s’ils transportaient de la marchandise de contrebande », a encore indiqué la même source, affirmant que ce groupe a « regagné le territoire Libyen ».

Read More »

Tunisie – Goubellat: Le récit d’une tragédie

 

On en sait, désormais, un peu plus sur ce qui s’est passé ce jeudi matin à Goubellat, où un groupe terroriste armé a assassiné, aux environs de 13H00, le chef de poste et un agent de la garde nationale de Goubellat (Gouvernorat de Béja) et un agent, et blessé grièvement un autre agent qui a été transporté à l’hôpital local de Mejez El Bab, puis à l’hôpital des forces de la sécurité intérieure à la Marsa. On vient par ailleurs d’apprendre que ce troisième agent vient de succomber à ses blessures.

 

 

Les unités sécuritaires et de l’armée nationale de même qu’un nombre important d’habitants encerclent, actuellement la zone de Dour Ismaïl, en attendant l’arrivée de renforts sécuritaires et militaires pour l’arrestation du groupe armé qui s’était retranché dans la forêt voisine de Tella.

 

 

Le délégué de Goubellat, a déclaré à la correspondante de l’agence TAP à Béja, que le chef du poste de la garde nationale accompagné de ses deux agents s’était rendu sur les lieux, à bord de la voiture de service. suite à des informations qui lui étaient parvenues, en rapport avec un groupe d’individus qui aurait loué une maison dans le village de Dour Ismaïl de la localité de Tella.

 

 

En tentant de pénétrer dans la maison, le groupe armé les avait surpris en tirant des coups de feu. Le chef du poste et son premier agent ont été abattus sur les lieux, tandis que le troisième agent a réussi à battre en retraite avant d’être évacué sur l’hôpital local de Medjez El Bab, où il aurait raconté sa mésaventure. De là, il a été transféré à l’hôpital des forces de sécurité à La Marsa.

 

 

Des renforts de l’armée et de la garde nationale sont arrivés en urgence à Goubellat  et ont investi la maison qui avait été le théâtre de la fusillade. Mais les terroristes avaient déjà réussi à se retrancher dans la forêt voisine de Tella. Ils ont découvert, en fouillant les lieux, un laboratoire servant à la fabrication de bombes artisanales, de même qu’un sous terrain qu’ils n’ont pas pu explorer de peur qu’il ne soit miné. Les corps des deux agents tués étaient aussi à l’intérieur de la maison, mais n’ont pas pu être déplacés de peur aussi qu’ils n’aient été minés.

 

 

Nasser Tmimi, le gouverneur de Beja, a indiqué pour sa part, sur Shems FM, que le groupe terroriste est composé d’une quinzaine de personnes et que le nombre des agents de sureté qui s’étaient déplacés sur le lieu au début n’excédait pas les trois agents, contrairement à ce qui a été relaté.

 

 

Tmimi a précisé que les agents étaient en simple opération d’inspection et non pas une opération de descente, lors de l’échange de tirs à Gbolat.

 

 

La zone est actuellement complètement bouclée par les forces de l’ordre et de l’armée, tandis que l’aviation a commencé à pilonner la fôret.

 

 

Les unités de déminage sont attendues d’un moment à l’autre pour l’inspection des lieux et pour la levée des corps des martyrs.

 

 

A noter que Lotfi Ben Jeddou le ministre de l’intérieur s’est déplacé sur les lieux de la tragédie, accompagné d’un nombre de hauts cadres sécuritaires et des forces armées.

Read More »

Explosion d’un engin piégé à La Goulette

 

Un véhicule de la garde nationale (gendarmerie) a été visé samedi par l'explosion d'un engin piégé à La Goulette, près de Tunis, ont annoncé les radios et un résident à l'AFP.

 


L'explosion, qui a eu lieu à 05H45 locales (04H45 GMT) près du marché de cette banlieue nord de Tunis, a endommagé le véhicule de type 4x4 en stationnement devant le poste de la garde nationale, ont rapporté les radios Express Fm et Shems FM.

 


Confirmant l'information donnée plus tôt par les radios Express FM et Shems FM ainsi qu'un témoin, le ministère à néanmoins démenti que l'explosion avait fait un blessé.

 


"Une bombe artisanale a explosé samedi sur l'avenue Habib Bourguiba à La Goulette endommageant l'arrière d'un véhicule de la Garde nationale, sans faire de blessés", a dit à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur Mohamed Ali Aroui.

 


Des éboueurs avaient repéré un carton placé sous le véhicule et en ont alerté la permanence de la Garde nationale. L'explosion a eu lieu lorsque le gendarme de faction s'est approché de la voiture, a rapporté le témoin à l'AFP.

 


Les riverains ont été réveillés par le bruit de l'explosion qui a provoqué un début de panique, avant l'arrivée des forces de la protection civile, selon la même source.

 


C'est le premier incident du genre en Tunisie à viser un véhicule des forces de sécurité. Il survient au surlendemain de l'assassinat d'un opposant politique de gauche Mohamed Brahmi qui doit être enterré ce samedi lors de funérailles à hauts risques, au lendemain de manifestations parfois violentes à travers le pays contre le gouvernement.

Read More »