mercredi , 8 février 2023
Home / page 39

Blog Archives

Législatives : 5 millions d’électeurs inscrits, 69 listes déposées

 

Au troisième jour de l’ouverture des candidatures pour les prochaines législatives, 69 listes électorales ont été déposées dans l’ensemble des bureaux régionaux de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE).

Selon le chargé de communication de l'ISIE, Lassâad Ben Ahmed, 27 listes partisanes, 13 indépendantes et 29 autres listes de coalitions ont été enregistré jusqu'à ce jour, dimanche 24 août 2014. 
D'un autre côté, le nombre des nouveaux électeurs inscrits sur des listes électorales a atteint les 933.000, ce qui porte le nombre total des électeurs inscrits à environ 5 millions.

L’ISIE ouvre la porte des candidatures aux délinquants !

 

L’ISIE vient de publier un communiqué dans lequel elle informe le public que les candidats aux législatives des Tunisiens à l’étranger sont désormais dispensés de présenter leur B 3, ce bulletin qui recense les antécédents judiciaires de tout citoyen.

L’ISIE précise qu’il s’agit d’une mesure exceptionnelle par mesure d’équité entre les candidats. D’après l’instance, les Tunisiens de l’étranger trouvent des difficultés pour se faire délivrer le B3, d’où cette dispense.

Si l’on suit le principe d’équité de l’ISIE, les candidats de Tunisie devraient normalement être dispensés également de ce document.

Outre ce fait, il faut s’interroger si ces candidats qui se prennent à la dernière minute pour préparer les documents administratifs nécessaires à leur candidature méritent une telle mesure ? Ne font-ils déjà pas preuve d’un manque de sérieux, alors qu’on leur demande de représenter le peuple durant cinq ans ? Déjà que le code électoral fait preuve d’un grand laxisme en dispensant les candidats (de Tunisie) de présenter leurs feuilles d’impôt en règle !

Outre cet aspect de principe, l’ISIE ouvre la grande porte aux délinquants pour candidater à la plus haute autorité de l’Etat. Une fois qu’ils seraient passés entre les mailles du filet, il sera impossible de les déloger puisqu’ils seront déjà élus et bénéficieront de l'immunité.

L’Allemagne finance des projets pour soutenir le processus électoral en Tunisie

 

Des conventions ont été signées ce vendredi 15 août 2014 à l’ambassade d’Allemagne en Tunisie en présence de responsables tunisiens et allemands, destinées à soutenir la justice transitionnelle et le processus électoral.

Ces conventions s’inscrivent dans le cadre du programme de développement des nations unies.

Sihem Ben Sedrine, présidente de la commission verité et dignité a indiqué dans une intervention sur les ondes de Jawhara FM, que ces conventions visent à soutenir l’instance qu’elle préside ainsi que l’ISIE.

Un échange d’expérience et des sessions de formation auront lieu.

ISIE – Les délais d’inscription aux élections prolongés au 31 août

 

Le membre de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), Nabil Baffoun a indiqué, au micro de radio Express FM, mercredi 30 juillet 2014, que la date de fin des inscriptions aux prochaines élections a été fixée au 31 août 2014. Cette prorogation est justifiée par l’impossibilité pour certaines catégories de s’inscrire dans les délais fixés initialement. Elle concerne de même l’ensemble des électeurs non encore inscrits.

 

Nabil Baffoun a ajouté que l’ISIE tiendra jeudi 31 juillet 2014 une conférence de presse au cours de laquelle, il sera question d’évaluer l’opération d’inscription depuis qu’elle a démarré le 23 juin dernier ainsi que de clarifier la stratégie de fonctionnement des autres phases du scrutin.

Prolongation des délais d’inscription sur les listes électorales

 

Les parties prenantes au dialogue national sont parvenues à un accord sur la prolongation des délais d’inscription sur les listes électorales.

 

Le dialogue national, réuni aujourd’hui, mardi 22 juillet 2014, a examiné la proposition de prolonger le délai d’inscription sur les listes électorales, qui s’achève officiellement ce soir à minuit.

 

Plusieurs dirigeants politiques ont estimé que les délais étaient courts et coïncidaient avec les vacances d’été et le ramadan, périodes habituellement marquées par la démobilisation des citoyens.

 

Pour ne rien arranger, plusieurs dysfonctionnements ou difficultés ont compliqué la tâche des électeurs, notamment l’inaccessibilité du site web de l’Isie, à cause des attaques informatiques, mais pas seulement.

 

Il y a donc eu un accord de principe pour la prorogation des dates limites des inscriptions, mais les délais n’ont pas encore été fixés. Contacté par Kapitalis, Hamma Hammami, porte-parole du Front populaire, qui a pris part à la réunion, a expliqué que les partis devront se réunir rapidement pour décider de la nouvelle date de fin des inscriptions. Son parti a proposé, pour sa part, la prolongation jusqu’au 22 septembre prochain, soit un mois avant le scrutin législatif, fixé au 26 octobre.

 

«Cela ne changera pas les dates des élections, mais donnera plus de temps aux Tunisiens pour s’inscrire sur les listes électorales. D’autant qu’après la dernière attaque terroriste, qui a coûté la vie à 15 de nos soldats, beaucoup de citoyens ont pris conscience de l’urgence de participer aux élections pour décider de leur avenir et en être les acteurs», a expliqué Hamma Hammami.

 

L’Isie devra fixer la nouvelle date pour la fin de l’inscription en concertation avec le Quartet du dialogue national.

ISIE : Le système d’inscription à distance victime d’attaques informatiques

 

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 10 juillet 2014, l’ISIE a annoncé que son système d'inscription à distance a été victime de plusieurs attaques informatiques.

 

Ces attaques visent, selon le même communiqué, la privation des citoyens de leur droit à l'inscription.

 

Les services techniques de l'ISIE essayent actuellement de remettre le site en état de marche et permettre à tous les citoyens de s'enregistrer sans soucis.

Le Centre Carter annonce sa mission internationale d’observation des élections tunisiennes

 

Le Centre Carter a déployé le 7 juillet 2014 une mission internationale d’observation des élections nationales tunisiennes prévues pour le 26 octobre et le 23 novembre 2014.

Suite à son observation des élections de l’Assemblée Constituante tunisienne en Octobre 2011, le Centre Carter a maintenu une présence en Tunisie afin de suivre le processus d’élaboration de la constitution et l’évolution de la mise en place du cadre juridique et institutionnel pour les prochaines élections. Le Centre Carter a été accrédité par l’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections (ISIE) pour observer les élections législatives et présidentielles qui se tiendront à l’automne prochain.

 

« La transition démocratique tunisienne est suivie de près par d’autres pays de la région ainsi que par la communauté internationale », a déclaré l’ancien président américain Jimmy Carter.

 

« Les prochaines élections législatives et présidentielles constituent une étape essentielle pour la mise en place d’institutions solides traduisant la volonté du peuple tunisien, qui seront essentielles à la mise en oeuvre de la nouvelle constitution ».

 

Le Centre a déployé 10 observateurs de long terme, représentant huit nationalités différentes dans cinq régions du pays. L’équipe centrale ainsi que les observateurs de long terme suivront le processus électoral dès la période d'inscription des électeurs et jusqu’à l’annonce des résultats finaux. Le Centre offrira une évaluation indépendante et impartiale du processus relatif aux élections législatives et présidentielles, et coordonnera ses efforts avec les autres groupes d’observateurs électoraux nationaux et internationaux ainsi qu’avec les principales parties prenantes au processus.

 

Les observateurs du Centre Carter rencontreront régulièrement l’ISIE, les partis politiques, les candidats indépendants, les organisations de la société civile, la communauté internationale et les observateurs électoraux nationaux pour évaluer les préparatifs électoraux et l’environnement pré-électoral à travers le pays en amont du scrutin. Le Centre publiera périodiquement des communiqués sur ses principales observations, qui seront disponibles en ligne sur le site web : www.cartercenter.org. 2

 

La mission d’observation électorale du Centre sera menée conformément à la Déclaration de principes pour l’observation internationale d’élections, qui fournit des lignes directrices pour une observation électorale internationale professionnelle et impartiale, et a été adoptée aux Nations Unies en 2005 et approuvée par plus de 40 groupes d’observateurs. Le Centre évaluera le processus électoral sur la base de la nouvelle constitution tunisienne, du cadre juridique national ainsi que des obligations de la Tunisie en matière d’élections démocratiques en vertu des traités régionaux et internationaux ratifiés par le pays.

L’observatoire tunisien de l’indépendance de la magistrature dépose sept plaintes contre l’ISIE

 

Dans un communiqué rendu public le 27 juin 2014, l'observatoire tunisien de l'indépendance de la magistrature (OTIM) informe qu'il a déposé sept plaintes, le 25 juin, contre l'ISIE.

 

Lesdites plaintes ont été déposées par Ahmed Rahmouni, représentant légal de l'OTIM, devant le tribunal administratif dans le but de faire annuler certaines des décisions de l'ISIE. L'OTIM veut, notamment, faire annuler la décision concernant le règlement intérieur de l'ISIE, le processus de sélection des représentants de l'instance dans les régions et à l'étranger ainsi que les résultats de ces sélections.

 

L'OTIM motive cette initiative par le souci de préserver l'indépendance et la transparence des prochaines élections. L'observatoire présentera également sept demandes aux président du tribunal administratif afin d'arrêter l'application des décisions qu'il conteste.

L'observatoire estime que la constitution des représentations régionales de l'ISIE est émaillée de défaillances juridiques et demande que le fonctionnement de l'instance soit soumis au contrôle du tribunal administratif.

Chafik Sarsar : Notre objectif est d’enregistrer le plus grand nombre d’électeurs

 

Le président de l'ISIE Chafik Sarsar a déclaré aujourd'hui sur les ondes de Jawhara Fm, en marge du coup d'envoi de l'inscription des électeurs, que l'ISIE a pour objectif d'enregistrer le plus grand nombre possible d'électeurs.

Et d'ajouter que l'ISIE a mis en place un plan de sensibilisation pour ce faire en collaboration avec la société civile pour inciter les électeurs à aller s'inscrire.

Calendrier préliminaire des élections : Chafik Sarsar annonce l’éventuelle date de tenue des élections

 

Chafik Sarsar, président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), est revenu dans une déclaration accordée à Express FM, sur le calendrier préliminaire des élections.

 

Le président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections a souligné que le calendrier préliminaire des élections sera présenté à Mustapha Ben Jaafar tout en précisant que la fixation de la date exacte de tenue des élections est du ressort de l’Assemblée Nationale Constituante.

 

Chafik Sarsar a informé que les législatives auront lieu le 26 octobre. Pour ce qui est de la présidentielle, il a avancé que le premier tour sera organisé le 23 novembre et le second le 28 décembre.