lundi , 5 décembre 2022
Home / page 52

Blog Archives

Gabès : Protestation des syndicats des forces de sécurité intérieure

 

Le secrétaire général du syndicat régional des forces de sécurité intérieure à Gabès, Ramzi Boudi, a informé, dans une déclaration accordée à Mosaïque FM, qu’un mouvement de protestation a été organisé devant le siège de la garde Nationale à Gabès.

Le secrétaire général du syndicat régional des forces de sécurité intérieure à Gabès a expliqué que ce mouvement de protestation intervient en guise de protestation contre la mutation de 14 agents, jugée abusive.

Sousse : arrestation d’un individu qui appartient à une organisation terroriste

 

Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, un individu faisant l'objet d'un avis de recherche pour homicide prémédité a été arrêté jeudi par les agents de la garde nationale d'Enfidha ( Sousse).

 

Il s'est avéré, après vérification, que le suspect a été également condamné à deux ans de prison pour appartenance à une organisation terroriste.

Le syndicat des forces de sûreté intérieure s’oppose à la grève des agents de prisons

 

Le porte-parole du syndicat des forces de sûreté intérieure Chokri Hamada, a indiqué, ce jeudi 3 juillet 2014 sur les ondes de Jawhara FM, n’avoir aucune relation directe ou indirecte avec la grève programmée par les agents des prisons.

Il a ajouté par ailleurs que le syndicat soutien la liberté d’expression et qu’il choisira la justice au lieu de la grève, dans le cas où les agents des prisons subissent une quelconque injustice.

Tunisie – Quatre soldats tués dans l’explosion d’une mine à Jebel Ouergha (El Kef)

 

Une nouvelle mine a explosé aujourd’hui, mercredi 2 juillet 2014, au mont Ouergha, dans la délégation de Sakiet Sidi Youssef, gouvernorat du Kef. L’explosion a causé la mort de 4 membres de l’Armée nationale dont le véhicule passait à proximité de la mine et a fait de nombreux blessés. 

 


On rappellera que dans la nuit du 30 juin au 1er juillet, une autre mine a exposé au mont Ouergha faisant 6 blessés (4 parmi les forces de l'Armée et 2 parmi la Garde nationale). Par ailleurs, hier, un citoyen est décédé dans l’explosion d’une mine à Jebel Selloum au gouvernorat de Kasserine.

Arrestation d’un présumé terroriste Jendouba

 

Les agents de la garde nationale de Jendouba ont arrêté, aujourd’hui, un individu suspecté d’être impliqué dans l’embuscade terroriste de Ouled Manaâ, en février dernier.

 

Les agents ont réussi à arrêter aujourd'hui le suspect Wael Boussaïdi, qui était retranché dans les massifs de Fernana, au nord de Jendouba.

 

Selon le ministère de l’Intérieur, qui a annoncé la nouvelle sur sa page Facebook, le suspect était armé au moment de son arrestation. Il a été transféré à Tunis pour y être interrogé les services spécialisés dans les affaires terroristes.

 

Selon des sources sécuritaires, le suspect est activement recherché pour avoir participé à l’embuscade de Ouled Manâ qui a causé la mort de 4 personnes, dont 3 agents de sécurité.

 

Suite à une première alerte, les forces de l’ordre ont effectué, jeudi soir, une descente dans la même maison, mais ils n’ont pas réussi à arrêter le suspect.

 

Deux autres extrémistes religieux qualifiés de très dangereux ont également été arrêtés, aujourd’hui, à Tabarka et Ghardimaou, au nord de Jendouba.

Habib Rachdi démissionne du syndicat de la sécurité républicaine

 

Habib Rachdi a annoncé sa démission du syndicat de la sécurité républicaine, aujourd’hui, mercredi 25 juin 2014. Contacté par Business News,  le secrétaire général adjoint du syndicat a fait part de sa volonté de « se retirer dans la discrétion ». Cependant, il a tenu à souligner : « ils ne réussiront pas à gagner mon silence », au sujet de parties internes au syndicat qu’il a refusé de nommer et qui se reconnaitront selon ses dires.

Habib Rachdi a, toutefois, fait part de sa volonté de « créer une initiative plus importante même que le syndicat », et ce, aux côtés de Walid Zarrouk, autre membre du syndicat de la sécurité républicaine. 

Lotfi Ben Jeddou se réunit avec les hauts cadres sécuritaires

 

Le ministre de l'Intérieur, Lotfi Ben Jeddou, a participer aujourd'hui, lundi 23 juin 2014, à un congrès portant sur les méthodes d'intervention et sur la collaboration entre les différentes branches sécuritaires. Ce congrès a connu la participation des hauts cadres sécuritaires centraux et régionaux ainsi que les chefs de district de la Police et de la Garde Nationale.

Au cours de ce congrès, Ben Jeddou a donné quelques directives aux présents pour qu'ils commencent à collaborer davantage entre eux.

Le syndicat de la sécurité républicaine discrédite Walid Zarrouk

 

Le syndicat de la sécurité Républicaine a expliqué dans un communiqué que Walid Zarrouk n’appartient pas au syndicat et que ses déclarations médiatiques n’impliquent que sa personne. Le syndicat a rappelé dans ce communiqué que le porte-parole et le secrétaire général du syndicat sont les seuls qui ont le droit parler au nom du syndicat.

Kasserine : une enquête est en cours pour identifier le groupe armé qui a pris en otage un conducteur

 

Une enquête est en cours à Kasserine, pour identifier un groupe armé qui a pris en otage un conducteur sur la route Hassi Frid, entre Ain Nouba et Jbel Selloum. Les membres de ce groupe ont arrêté ce dernier sur la route et l'ont obligés à les déposer dans un endroit précis.

Après son relâchement, le conducteur a informé les autorités. Les unités ont procédé a une opération de ratissage en compagnie des unités de la garde nationale.

Kasserine : Un homme enlevé par 4 individus armés puis relâché sans explication

 

Un citoyen a été enlevé dans sa voiture par 4 individus armés, dans la soirée du mercredi 18 juin, à Hassi El-Frid, gouvernorat de Kasserine (centre-ouest).

 

Les ravisseurs ont obligé leur victime à les conduire à un endroit précis. Ils l’ont ensuite séquestré pendant plusieurs heures dans son propre véhicule avant de le relâcher. Sans expliquer les raisons de leur acte.

 

L’homme a raconté sa mésaventure aux unités de la garde nationale, qui effectuent des recherches et interrogent les habitants de la région, en espérant recueillir des témoignages et des informations permettant d’identifier et arrêter les membres du groupe armé.