Mercredi , 21 février 2024

Archives du blog

Oued Ellil : 6 terroristes morts dont 5 femmes

 

Les forces de l’ordre ont lancé l’assaut, vendredi 24 octobre 2014, sur la maison où étaient retranchés 2 terroristes, 6 femmes et deux enfants.

 

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur a confirmé la fin de l’opération qui a duré plus de 26 heures. Il a ajouté que les négociations avaient pris fin ce matin à 7 heures cela après une ultime tentative lorsque le chef du groupe terroriste et père des deux enfants, Hechmi Medeni, arrêté hier Kébili, a tenté de persuader les deux hommes à l’intérieur, Houcem et Aymen, de relâcher les enfants. La mère a refusé de relâcher le garçonnet et la fillette.

 

Aroui précise que l’ensemble des terroristes s’étaient retranchés dans la cuisine et que vers 10h une femme qui portait la fillette a attaqué les unités spéciales qui ont riposté et l’ont abattue. Au même temps un élément des forces spéciales est descendu dans la cuisine où il a pu secourir le petit garçon. Le reste des terroristes ont été abattu à l’exception d’une femme touchée à l’épaule et du terroriste Houcem.

 

Le bilan définitif annoncé par le porte-parole du ministère de l’Intérieur est la mort de 5 femmes et d’un terroriste. La fillette touchée à la tête par balle a été transportée à l’hôpital avec son frère qui n’était pas blessé. Seulement le terroriste Houcem et une autre femme ont été blessé et capturé vivants.

 

Aroui a ajouté qu’à l’intérieur de la maison des mitraillettes Kalachnikov ont été saisies ainsi que des grenades utilisées à plusieurs reprises contre les unités spéciales de la Garde Nationale

Plusieurs blessés dans des affrontements à Oued Ellil

 

Le porte parole du ministère de l’intérieur,Mouhamed Ali Aroui, a affirmé aujourd’hui, dans une déclaration accordée à Jawhara FM que des affrontements à Oued Ellil opposent, actuellement, les forces spéciales de la sécurité nationale à des membres terroristes.

Le porte parole a révélé que ces affrontements ont fait, jusqu’à ce moment, Plusieurs blessés.
Aroui a également annoncé que les forces ont réussi à mettre la main sur 2 terroristes ainsi qu’une quantité de munition dans une autre opération qui a fait un mort à Kebili.

Détails sur l’opération de Oued Ellil : Les événements se déroulent à proximité d’un centre de vote

 

Les agents de sécurité ont mené une opération sécuritaire à Oued Ellil. Un agent de la garde nationale a été tué et d’autres ont été blessés lors d’un échange de tirs.

Des informations indiquent que les événements de Oued Ellil se déroulent dans une ferme qui se situe à côté d'une école.

 

Cette école a été transformée en un centre de vole à l’occasion des élections.

 

Une source sécuritaire a informé Express Fm que des négociation ont été entamées avec les terroristes.

Oued Ellil : Maison encerclée, échange de tirs et prise d’otages…

 

A 4h00 du matin en ce jeudi 23 octobre 2014, les forces de l'ordre ont encerclé une maison à la cité des Roses à Chabaou dans la délégation de Oued Ellil. Des terroristes armés et munis d'explosifs se trouvaient à l'intérieur. Des  échanges de tirs retentissaient et mettaient face à face les terroristes et les forces de l'ordre composées de l'armée et de la garde nationale.

 

A l'heure actuelle, la situation semble de plus en plus dégénérer. Selon les témoignages des voisins, on parle même de prise d'otages. Sur fond de chantage, deux enfants de 3 et 7 ans seraient sous la menace de ces terroristes.

 

Pas d'autres informations pour le moment puisque l'échange des tirs se poursuit encore…

Un agent de la garde nationale tombe en martyr au cours de l’opération de Oued Ellil

 

Des sources d’information ont indiqué qu’un agent de la garde nationale est tombé en martyr, au cours des affrontements qui se déroulent actuellement à Chebaou à Oued Ellil .

Dans une déclaration à la radio nationale, le porte-parole du Ministère de l’Intérieur a indiqué que des ambulances ont été dépêchées à Ourd Ellil sur les lieux des affrontements, sans donner plus de détails.

D’autres informations ont souligné que des terroristes seraient morts au cours de ces affrontements.

Oued Ellil : un groupe terroriste encerclé par la Garde nationale

 

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur Mohamed Ali Aroui, a assuré lors de son intervention dans La Matinale du jeudi 23 octobre 2014, qu’une force spéciale de la Garde nationale encercle actuellement un groupe terroriste abrité dans une maison à Oued Ellil, ce groupe est en étroite relation avec les terroristes arrêtés à Kebili.

 

Selon les premières informations, Mohamed Ali Aroui a indiqué qu’il ya des blessés, sans ajouter d’autres précisions. Il a informé néanmoins que ce groupe compte 2 éléments.

Sfax:Saisie de 20 fusils de chasse et plus de 300 cartouches

 

Les unités de la garde nationale des régions de Akareb et de Mahress du gouvernorat de Sfax  ont saisi 20 fusils de chasse, plus de 300 cartouches de calibre 12 et arrêté 14 individus suite à une descente effectuée dans plusieurs domicile. Sept individus sont toujours en fuite.

 

Cette campagne sécuritaire entamée depuis le début de cette  semaine a été  décidée à la suite de la saisie d’une arme  cachée dans un véhicule.

Sfax : Arrestation de 2 individus et saisie de 6 fusils de chasse et 100 cartouches

 

Les agents de la garde nationale à Aguereb (gouvernorat de Sfax) ont procédé à l’arrestation de deux individus qui détenaient des fusils de chasse sans autorisation.

6 fusils de chasse et 100 cartouches calibre 12 ont été saisis par les forces de sécurité. Les suspects ont été maintenus en détention pour les besoins de l’enquête.

Arrestation à Kasserine de 2 terroristes étrangers essayant de rejoindre le groupe de Châambi

 

Le ministère de l’Intérieur a annoncé, dans un communiqué publié ce mardi matin 7 octobre 2014, l’arrestation de deux terroristes étrangers, qui essayaient de s’introduire illicitement sur le territoire tunisien pour rejoindre le groupe de terroristes retranchés au mont Châambi.

L’opération a été menée par les unités de la Garde nationale de Kasserine suite à des informations émanant des habitants de la région. Les deux individus sont actuellement en train d’être interrogés par les forces spéciales de l’anti-terrorisme de la Garde nationale.
Notons qu’aucune information n’a été fournie quant à la nationalité de ces personnes.