Mercredi , 25 mai 2022
Page d’acceuil / page 139

Archives du blog

La coopération sécuritaire tuniso-française au cœur de la visite de Bernard Cazeneuve en Tunisie

 

Le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve a rendu, lundi 10 novembre 2014, une visite en Tunisie où il s’est entretenu avec son homologue tunisien, Lotfi Ben Jeddou et le chef du gouvernement, Mehdi Jomâa. 

A l’occasion d’une rencontre avec la presse, Bernard Cazeneuve a annoncé que la question du processus démocratique dans lequel la Tunisie s’est engagée a été abordée : « Ce processus s’est déployé au cours des deux derniers mois à travers deux étapes réussies. La première est celle de l’adoption de la nouvelle Constitution qui garantit un équilibre des pouvoirs pouvant permettre à la société tunisienne d’avoir la stabilité politique. La deuxième est la tenue des élections législatives dans un contexte de sécurité qu’il faut saluer, avec une maturité démocratique avérée puisque les résultats n’ont pas été contestés ». 

Bernard Cazeneuve a en effet estimé que le respect des organisations politiques tunisiennes n’a rien à envier à la manière dont fonctionnent les plus vielles démocraties, puisque les résultats ont été reconnus par ceux qui avaient perdues, sans pour autant que ceux qui avaient gagnées n’affichent une volonté de domination. Il a également souligné que l’élection présidentielle à venir témoigne d’une transition qui s’affirme : « La France est très heureuse de ses résultats et réaffirme son amitié à la Tunisie ».

Le ministre français a par ailleurs indiqué que la deuxième raison de sa visite c’est la volonté de son gouvernement de renforcer la coopération en matière de sécurité : « Nous avons décidé d’élargir ce qui a été fait depuis 2008. En matière de sécurité civile, de gestion de crise et de protection des personnes, nous avons la volonté d’accompagner la Tunisie pour la mise en place d’une école de formation, dans le domaine de la protection et de la sécurité ». 

Bernard Cazeneuve précise que l’autre sujet sur lequel les actions vont être articulées, est la lutte contre toutes les formes de criminalité organisée au plan international. Selon le ministre, ce volet nécessite une coopération particulière entre la Tunisie et la France. Il s’agit en priorité de la lutte contre l’immigration clandestine « constituant un enjeu régional considérable ». De ce fait, le ministre préconise une coopération internationale et européenne forte pour le démantèlement des filières d’immigration clandestine. « Compte tenu de l’implantation de ces filières en Libye, les deux pays ont des actions à mener ensemble. Nous avons aussi à agir pour faire en sorte que ces filières qui s’organisent parfois sur internet puissent être démantelées à travers la lutte contre la cybercriminalité ». M. Cazeneuve assure que cela vaut également pour la grande délinquance économique et financière et le trafic de stupéfiants. 
Le ministre français de l’Intérieur assure d’autre part que la coopération entre les forces sécuritaires tunisiennes et françaises va être intensifiée, puisque la France est disposée à aider la Tunisie dans le cadre du Conseil de l’Europe, à rejoindre la Fédération des polices. L’axe stratégique de la lutte contre le terrorisme a été au cœur des discussions, nous affirme M. Cazeneuve signifiant que cette lutte « concerne conjointement les deux pays, parce que la France et la Tunisie sont confrontés à des dangers terroristes ». Et d’expliquer notamment que dans les deux pays des ressortissants s’embarquent dans des groupes terroristes en Irak, en Syrie ou en Libye, et que ceux-ci peuvent revenir sur le territoire français ou tunisien, représentant un véritable danger sécuritaire. Le ministre a fait savoir en outre, que les deux pays ont des dispositions à prendre ensemble, dans le domaine de la déradicalisation, de la prévention des départs, de la coopération entre les services de renseignement. 

En ce qui concerne les conventions d’immigration, Bernard Cazeneuve indique que la France est conduite à accueillir les ressortissants tunisiens qui veulent faire des études ou des activités économiques. « Nous avons modifié les modalités des attributions des visas qui permettent d’avoir des procédures beaucoup plus courtes et moins complexes. Cela a permis de porter à 40% le nombre de visas de circulation attribués par la France, dont le nombre total est de 110 mille visas par an. Et grâce à la circulaire de novembre 2012, nous avons facilité les conditions d’accueil des ressortissants tunisiens en France. En contrepartie la Tunisie a agi pour faciliter l’attribution des laissez-passer consulaires et se dote de moyens technologiques plus performants », dit-il en substance.

Read More »

Le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, ce lundi à Tunis

 

Le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, fera ce lundi 10 novembre une visite en Tunisie, au cours de laquelle il s’entretiendra avec son homologue Lotfi Ben Jeddou. Il sera également reçu par le chef du gouvernement, Mehdi Jomaa. Cette visite, initialement prévue le vendredi 31 octobre dernier, et reportée suite à des incidents survenus en France, est très attendue à Tunis. Elle doit en effet intensifier la coopération bilatérale notamment dans le domaine sécuritaire.

Read More »

Attaque de l’ambassade américaine: Cinquième report du procès

 

La Cour d’Appel de Tunis a reporté, pour la cinquième fois, le procès des personnes impliquées dans l’attaque de l’ambassade américaine à Tunis. Le Parquet a, en effet, demandé le report pour amener un des vingt accusés, en l’occurrence Raouf Hsine, détenu dans le cadre d'une autre affaire.

Le juge a, ainsi, désigné la date du 30 décembre comme ultime audience. Rappelons que, fin mai 2013, le parquet avait fait appel du verdict qualifié d’être « trop clément » par les États-Unis et par la Tunisie. Les 20 assaillants avaient, en effet, été condamnés, le 28 mai 2013, à des peines de prison avec sursis. 

Rappelons que les faits dont il s’agit datent de septembre 2012. 

Read More »

Un soutien financier de 775 millions d’euros de la part de l’IEVP , entre 2007 et 2013

 

L’instrument Européen de Voisinage et de Partenariat (IEVP), a apporté un soutien financier à la Tunisie de l’ordre de 775 millions d’euros, durant la période 2007- 2013, pour la mise en place de réformes politiques et socio-économiques. Une enveloppe de 25 millions d’euros a été allouée également à fin 2012 pour appuyer la réforme du secteur de la justice.

L’IEVP, émanation de la Développé par la Direction générale du développement et de la coopération (EuropAid), disposait d’une dotation globale d’environ 12 milliards d’euros, en augmentation de 32% par rapport à la période 2000-2006.

L’IEVP propose à ses pays partenaires, un cofinancement aux processus de renforcement de la gouvernance et du développement économique et social équitable autour de différents secteurs : environnement, énergie, transports, télécommunications, éducation et formation, recherche et innovation, etc..

Pour la période 2014-2020, l’IVEP devra se doter d’un budget de 15,4 milliards d’euros, afin d’améliorer ses actions dans l’ensemble de ses pays partenaires (16 pays).

Read More »

Statut de partenaire à l’UE : La France dit «OUI» à la Tunisie

 

Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture et porte-parole du gouvernement français, a indiqué, ce lundi 3 novembre 2014, que son pays continue à soutenir la Tunisie en cette période transitoire et réaffirme son appui au dossier tunisien pour obtenir la qualité de « partenaire à l’Union Européenne ».

Intervenant sur Express FM, M.Le FoIl a ajouté que la France suit de près l’expérience démocratique en Tunisie qui ne cesse de réaliser des réussites à tous les niveaux.
Le porte-parole du gouvernement français est revenu, par ailleurs, sur la signature de deux accords de coopération bilatérale dans le domaine agricole. Il a précisé que ces deux accords permettront de renforcer les relations de partenariat entre la Tunisie et la France, de développer la recherche scientifique et la productivité du secteur agricole dans les deux pays.

Read More »

Andreas Reinicke : Très bonne impression sur l’organisation du scrutin et le bon déroulement du processus électoral

 

L'ambassadeur d'Allemagne en Tunisie Andreas Reinicke, a visité, sur invitation de l’ISIE, plusieurs bureaux de votes à Ben Arous et Hammam Lif alors que ses collègues étaient en mission d’observation dans les circonscriptions électorales de Tunis, Kairouan, Bizerte, Nabeul et Sidi Bouzid.M. Reinicke a souligné qu’ils ont tous eu une très bonne impression sur l’organisation du scrutin et le bon déroulement du processus électoral.

Read More »

Ban Ki-moon adresse ses félicitations au Peuple Tunisien

 

 

A travers un communiqué publié hier sur le site de l’Organisation des Nations-Unies, son secrétaire général, Ban Ki-moon, a adressé un message de félicitation à tous les Tunisiens, et ce, à l’occasion de la tenue des élections législatives.

 

Il a annoncé qu’il s’agit d’un nouveau grand pas pour le futur du pays et que ces élections sont un pilier important dans le processus électoral et pour lequel le prochain gouvernement devra œuvrer davantage.  

 

Le Secrétaire général de l’ONU, a réitéré dans ledit communiqué le soutien de l'organisation à la Tunisie.

Read More »

Réception de matériel de détection d’explosifs provenant de l’Angleterre

 

Le ministre chargé de la sécurité Ridha Sfar a déclaré que le ministère de l’intérieur a reçu aujourd’hui 21 octobre 2014, du matériel de détection d’explosifs en provenance de l’Angleterre. Ce matériel sera utilisé dans les zones touristiques tels que Hammamet et Sousse en attendant de le généraliser sur tout le territoire tunisien. 
Ce matériel est un premier arrivage et le reste suivra. Un nombre d’agents de sécurité seront également formés pour pouvoir manipuler ce matériel sophistiqué et à la pointe de la technologie.   

Read More »

La Grande-Bretagne fait don d’équipements sécuritaires à la Tunisie

 

La Tunisie a reçu mardi 21 octobre 2014, un don de la part de la Grande-Bretagne, qui consiste en un premier lot d’équipements pour détecter les explosifs.

 

Dans une déclaration à Shems FM, Ridha Sfar le ministre délégué chargé de la Sûreté, a assuré que les sécuritaires seront formés pour apprendre à utiliser ce genre d’équipements.

Ridha Sfar a ajouté que ces équipements seront utilisés pour protéger les zones touristiques, précisément Hammamet et Sousse.

Read More »