Jeudi , 11 août 2022

Archives du blog

Arrestation de 2 Algériens et 3 Libyens près de Sbeitla

 

 

 

 

Les forces de l'armée nationale ont arrêté, dimanche, 5 présumés terroristes, de nationalités maghrébines, dans une zone montagneuse de Mghila, près de Sbeitla, entre Kasserine et Sidi Bouzid (centre).

 

Les 5 individus, 2 Algériens et 3 Libyens, ont arrêtés dans une zone presque déserte à une heure tardive de la nuit, précisent les sources sécuritaires.

 

Depuis la multiplication des bombardements effectués par l'armée nationales sur les caches des terroristes dans la montagne de Chaambi (centre-ouest), beaucoup d'éléments terroristes essaient de quitter la zone pour se réfugier dans d'autres régions. Beaucoup ont été cueillis par les unités de l'armée et de la garde nationale à leur sortie du bois.  

Read More »

Sidi Bouzid : Des balles en caoutchouc pour disperser des manifestants

Des affrontements entre les forces de sécurités et les manifestants qui refusent que le gouverneur de Sidi Bouzid exerce ses fonctions ont eu lieu aujourd’hui le 05 août2013. Du gaz lacrymogène et des balles en caoutchouc ont été utilisé pour empêcher certains manifestants de prendre d’assaut le local du gouvernorat. Selon notre correspondant à Sidi Bouzid le gouverneur a été en mesure d'entrer dans son bureau sans aucune difficulté dans les premières heures de la matinée, et c'est ce qui a soulevé la colère des manifestants.

Read More »

Sidi Bouzid: les agents de prison en sit-in appellent au départ du directeur de la prison civile

Le syndicat régional de Sidi Bouzid et le syndicat national des agents de prisons ont organisé, ce vendredi un sit-in pour revendiquer le départ du directeur de la prison civile de la région. Au micro de ShemsFM, certains protestataires ont précisé que les agents refusent la façon de faire du directeur. De son coté, le directeur de la prison de Sidi Bouzid a expliqué que ses protestations interviennent alors qu'il a pris des sanctions disciplinaires à l'encontre de certains agents.

Read More »

MI: un imam arrêté pour appels à la désobeissance

Le ministère de l'intérieur a annoncé sur sa page facebook officielle que les autorités locales à Sidi Bouzid ont décidé de maintenir en détention un imam de la localité de Ben Aoun pour appel à la désobéissance. Selon le communiqué du MI, l'imam n'a pas hésité lors de la dernière prière du vendredi, à insulter les fidèles et à les qualifier de tyrans. L'imam a en outre reconnu avoir abordé plusieurs sujets à l'instar des évènements du Chaambi.

Read More »

Tunisie-Religion : Arrestation d’un imam extrémiste à Sidi Bouzid

Les agents de la Garde nationale de Sidi Bouzid ont arrêté, mardi, sur instruction du procureur de la république, l'imam d'une mosquée de la ville de Benaoun en raison de ses appels à la désobéissance. L'imam en question s'est permis, lors de la grande prière du vendredi 14 juin, de se moquer des fidèles et de les qualifier de «taghout» (despote) et «awlia al-taghout» (serviteurs du despote), ce qui, dans le langage des extrémistes religieux, est la pire insulte qui puisse être lancée à un musulman. En fait, l'imam cherche à remonter la population contre les autorités sécuritaires qui pourchassent les terroristes dans la région. Interrogé par la police, l'imam a reconnu avoir évoqué dans son prêche un certain nombre de questions, qu'il a parlé des «taghout» et des événements de Jebel Châmbi, dans la région de Kasserine où des éléments jihadistes proches d'Al-Qaïda se sont repliés depuis plusieurs mois.

Read More »

Tunisie-Société : Décès d’un policier blessé lors des violences de Sidi Bouzid il y a 4 mois

L'hôpital des forces de l'ordre de la Marsa a d'annoncé, lundi en début d'après-midi, le décès de Chaker Kasdaoui, agent de police blessé à Sidi Bouzid (centre), il y a 4 mois. «C'est un moment très difficile. J'ai le cœur très serré. Près d'une trentaine de membres de sa famille est actuellement en train de terminer les formalités pour faire sortir le cercueil. Ils sont tous dans un état second. Le défunt, originaire d'une cité proche de Tunis, avait à peine 28 ans», a dit à Kapitalis le surveillant de l'hôpital de la Marsa. Et de rappeler que Chaker Kasdaoui est allé en renfort, lors des violences à Sidi Bouzid, en février 2013. «Lors des tirs, il a été atteint de plomb dans ses poumons. Il a été transporté à l'hôpital de Sfax où il a reçu les premiers soins. Ensuite, à l'hôpital militaire de Tunis. Il a séjourné ici à la Marsa près de 2 mois et il a rendu l'âme ce matin», a-t-il ajouté.

Read More »

Sidi Bouzid : Une marche de soutien aux forces de l’ordre et à l’armée nationale

Une marche de soutien a été organisée aujourd’hui à Sidi Bouzid en signe de soutien aux forces de l’ordre et à l’armée nationale. Le secrétaire général du syndicat de l'union des forces de sécurité intérieure de Sidi Bouzid, Abdelmajid Abadi a affirmé que cette action de la société civile est noble et qu’elle traduit la volonté de lutter contre le terrorisme.

Read More »

Recherches intensives pour retrouver un groupe armé dans les montagnes de Menzel Bouzaïane et Sidi Ali Ben Aoun

Les opérations de ratissage se poursuivaient, hier, pour retrouver les individus armés qui se seraient retranchés dans les montagnes de Menzel Bouzaïane et Sidi Ali Ben Aoun (gouvernorat de Sidi Bouzid) et, plus précisément, la montagne Majoura et Arrada. Les unités sécuritaires spéciales, soutenues par les membres de l’armée nationale ont effectué, vendredi après-midi des opérations de contrôle minutieuses, dans la zone, après avoir été informées, par un des garde-forestiers, de la présence d’un groupe armé dans la zone. Des témoins oculaires ont indiqué au correspondant de l’agence TAP à Sidi Bouzid que la cache de cette bande armée a été découverte dans une des grottes du mont Ouled Moncer, dans la délégation de Sidi Ali Ben Aoun. Des brigades sécuritaires s’étaient rendues sur les lieux, ce qui avait acculé le groupe armé à se déplacer vers une des autres montagnes, dans la localité de Kallel, selon des informations parvenues par la suite. La zone avait été cernée, vendredi après-midi, et toute entrée ou sortie interdite. Le chef du district de la garde nationale de Sidi Bouzid a refusé de donner des informations au correspondant de la TAP, se limitant à indiquer que le porte-parole officiel du ministère de l’Intérieur est le seul habilité à donner les détails et il a été impossible de le contacter, hier matin, malgré de multiples tentatives. En parallèle, des témoins oculaires ont indiqué que 4 membres armés du groupe suspect avaient été arrêtés.

Read More »