Jeudi , 11 août 2022

Archives du blog

Jendouba-Opérations de recherches d’individus armés à la frontière tuniso-algérienne

Des opérations de ratissage et des recherches sont effectuées ce samedi 15 décembre dans les délégations de Ain Draham et Fernana (gouvernorat de Jendouba) par les forces sécuritaires à la recherche d'individus armés, après l'interpellation d'un homme armé blessé au pied hier à Ain Draham. Selon notre correspondant dans la région, des avions ont été mis à la disposition des équipes de recherche, renforcées par une brigade spécialisée et un grand nombre d'agents, en vue de la sécurisation de la frontière tuniso-algérienne.

Read More »

7 individus du réseau AL-Qaïda du Maghreb Islamique arrêtés à Jendouba

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Khaled Tarrouche, a déclaré, aujourd’hui samedi 15 décembre, que les unités sécuritaires ont découvert un réseau terroriste recrutant des extrémistes religieux afin de les envoyer vers des bastions de l’organisation AL-Qaïda du Maghreb Islamique. M. Tarrouche a, en outre, précisé, sur les ondes de radio Shems FM, que 7 individus appartenant au réseau AQMI ont été arrêtés et traduits devant la justice le 13 décembre 2012, les autres individus sont toujours recherchés. Le porte-parole a ajouté qu’après avoir arrêté une voiture de location dans le gouvernorat de Jendouba dont la direction était les frontières tuniso-algériennes, le chauffeur et son compagnon ont été arrêtés tandis que deux autres passagers ont pris la fuite. Les agents de l’unité sécuritaire ont procédé à une fouille totale du véhicule, ce qui leur a permis de trouver quatre valises comportant des matières douteuses comme des câbles électriques, des détonateurs et des explosifs. Les suspects arrêtés ont fini par avouer, à l’issue des investigations, qu’ils appartiennent au réseau composé, également, par des salafistes jihadistes des régions de Jendouba et du Kef. Khaled Tarrouch a déclaré, par ailleurs, qu’il a été procédé à l’arrestation de cinq autres individus appartenant à ce même réseau, et ce, à la suite de campagnes intensives de sécurité ayant de même débouché sur la saisie d’un pistolet et 25 douilles, de 10 douilles de Kalachnikov, de tenues de combat et d' armes blanches.

Read More »

Sept terroristes d’Al-Qaïda arrêtés et déférés devant la justice

Les services de sécurité tunisiens ont démantelé un réseau de recrutement de combattants pour Al-Qaïda dans le Maghreb islamique (Aqmi), a annoncé samedi un porte-parole du ministère de l'Intérieur. «Un réseau terroriste qui s'occupait de recruter des islamistes radicaux et de les envoyer dans les fiefs d'Al-Qaïda dans le Maghreb islamique (Aqmi) a été démantelé», a déclaré Khaled Tarrouche, cité par l'agence officielle Tap. Sept personnes au total ont été arrêtées et déférées jeudi devant la justice, a-t-il précisé. Les deux premiers suspects ont été interpellés le 6 décembre à 1 km de la frontière algérienne dans le nord-ouest tunisien et ont avoué faire partie de ce réseau. Les cinq autres ont été arrêtés les jours suivants et d'autres membres du réseau sont activement recherchés dans le nord-ouest tunisien. Parallèlement, les forces de l'ordre traquaient toujours samedi des hommes armés signalés dans la région de Kasserine (centre-ouest), à la frontière algérienne, qui ont tué un garde nationale, Anis Jelassi. Des groupes armés s'étaient réfugiés dans ces zones forestières peu habitées où des caches ont été découvertes la semaine dernière. Dans une grotte qui sert de refuge aux terroristes, on a trouvé des quantités de nourriture, des armes et des moyens de communication.

Read More »

Un mort dans des affrontements opposant les militaires et les forces de l’ordre à des individus armés

Des affrontements armés ont eu lieu, lundi 10 décembre 2012 en début d’après-midi, entre des militaires tunisiens et les forces de la Garde nationale d’un côté et des individus appartenant, a priori, à une bande organisée, de l’autre, apprend-on auprès de sources sécuritaires. On a enregistré la mort d'un officier de la Garde nationale au nom d'Anis Jelassi. Ces affrontements ont eu lieu dans les villages de Dernaya et Om Ali, deux villages frontaliers avec l’Algérie, de la région de Bouchebka de la délégation de Fériana (gouvernorat de Kasserine). Sans qu’il y ait obligatoirement de lien entre les deux affaires, on rappelle que les forces de l’ordre ont intercepté, vendredi 7 décembre au soir, du côté de Fernana (gouvernorat de Jendouba), un camion rempli d’armes lourdes qui se dirigeait vers l’Algérie. A son bord, il y avait un guide et trois salafistes dont deux ont pris la fuite. A bord du camion, il y avait, notamment, des kalachnikovs, des munitions, du liquide explosif et des tenues de combat. On a trouvé, également, plusieurs cartes localisant les positions des forces de l’ordre et de l’armée sur la zone frontalière tuniso-algérienne et en Algérie.

Read More »

La police saisit des armes près de la frontière algérienne

La police tunisienne a arrêté deux hommes et saisi des armes à Fernana, localité proche de la frontière algérienne dans le nord-ouest de la Tunisie, a-t-on appris hier de source sécuritaire. Les deux hommes, originaires de Jendouba, chef-lieu de la région, ont été arrêtés vendredi après un contrôle du véhicule de location à bord duquel ils se trouvaient avec deux autres passagers qui ont échappé à la police, a précisé cette source sécuritaire, citée par la radio Shems FM. La police a saisi des armes automatiques, treize pistolets à impulsion électrique (tasers) et des quantités non précisées d’explosifs et de stupéfiants, a-t-on ajouté de mêmes sources. Une enquête a été ouverte pour déterminer l’origine des armes et les projets de leurs détenteurs, a-t-on ajouté de même source. Considérée comme un des bastions salafistes, la région déshéritée de Jendouba a été, en juin, le théâtre d’affrontements entre des habitants et des islamistes extrémistes, qui ont également incendié le poste de police de la ville pour dénoncer des arrestations dans leurs rangs. En mai 2011, deux officiers sont morts à Rouhia, près de Jendouba, dans un échange de tirs avec des hommes soupçonnés d’appartenir à Al Qaîda. Le président tunisien, Moncef Marzouki, s’est inquiété vendredi de la montée en puissance du trafic d’armes en Afrique du Nord et des risques sécuritaires que cela représentait dans le contexte de l’occupation du nord du Mali par des extrémistes islamistes. Des quantités d’armes pillées dans les dépôts de l’armée à la chute du régime de Mouammar El Gueddafi sont passées aux mains des islamistes en Libye mais aussi en Algérie et en Tunisie, avait prévenu M. Marzouki dans un entretien avec la revue britannique The World Today.

Read More »

Arrestation, à Fernana, d’un camion rempli d’armes lourdes

Les forces de l’ordre ont intercepté, hier 7 décembre au soir, du côté de Fernana (gouvernorat de Jendouba), un camion rempli d’armes lourdes qui se dirigeait vers l’Algérie. A son bord, il y avait un guide et trois salafistes dont deux ont pris la fuite et seraient, actuellement, poursuivis par hélicoptère. A bord du camion, il y avait, notamment, des kalachnikovs, des munitions, du liquide explosif et des tenues de combat. On a trouvé, également, plusieurs cartes localisant les positions des forces de l’ordre et de l’armée sur la zone frontalière tuniso-algérienne et en Algérie.

Read More »

Tunisie – Fernana : Interception d’un camion rempli d’armes de guerre et d’explosifs

Suite à des informations faisant état d’un convoi d’armes transitant par la région, les brigades de la Garde Nationale de Jendouba, renforcées par des éléments de la brigade anti-terroriste, ont dressé un guet apens dans la localité de Fernana. Ce qui leur a permis de mettre la main sur un camion bourré d’armes de guerre de types fusil mitrailleur Kalachnikov, de grenades de tout type, de liquide explosif et de détonateurs. Le camion transportait, par ailleurs des quantités de drogue, des tenues militaires et des cartes sommaires de la région avec précision des emplacements habituels des postes et patrouilles militaires et sécuritaires algériens et tunisiens. Le camion se dirigeait vers la frontière tuniso-algérienne, et de là, probablement vers l’Algérie. A bord du véhicule intercepté, il y avait un guide qui a été arrêté et deux éléments armés présumés jihadistes, qui ont réussi à se sauver à travers la forêt. Ils sont activement recherchés par les services sécuritaires et l’armée.

Read More »

Interception d’un véhicule transportant des armes et des munitions à la frontière avec l’Algérie

Un véhicule chargé d'armes automatiques et autres munitions ont été arrêtées au niveau de Fernana, dans le gouvernorat de Jendouba (nord-ouest) sur la frontière algérienne. Des unités de la garde nationale et de l'armée ont arrêté un véhicule, avec à son bord, quatre hommes originaires de la région. Le véhicule est chargé d'armes automatiques, munitions, équipements servant à confectionner des explosifs, tuniques militaires, drogue et produits dopants. Deux hommes ont été arrêtés et deux autres ont pris la fuite. Les unités de la gendarmerie et de l'armée sont en train de ratisser la région pour arrêter les deux fuyards ou découvrir d'autres véhicules. Dans un entretien en anglais publié vendredi par la revue britannique ''The World Today'', le président de la république provisoire Moncef Marzouki, avait parlé du trafic d'armes en Afrique du Nord, source d'insécurité dans le contexte de l'occupation du nord du Mali par des islamistes extrémistes armés. «Des quantités d'armes ayant appartenu au régime libyen sous Kadhafi sont passées aux mains des islamistes non seulement en Libye, mais aussi en Algérie et en Tunisie», a averti M. Marzouki. Pour le président de la république provisoire, le danger vient en particulier de ceux qui «se rendent au Mali pour s'entraîner au jihad, comme en Afghanistan, pour retourner ensuite en Tunisie».

Read More »

Saisies d’armes sur la frontière tuniso-algérienne

L’agence TAP rapporte que deux islamistes salafistes qui circulaient sur une camionnette ont été arrêtés vendredi soir 7 décembre à la frontière entre l’Algérie et la Tunisie en possession de cartes routières, d’uniformes militaires de mitraillettes Klachinkov et de matériel servant à la fabrication d’explosifs . Deux autres personnes ont réussi à fuir, précise l’agence. Le véhicule a été arrêté lors d’un contrôle dans la localité de Fernana. Une opération de ratissage dans toute la région a été déclenchée par les brigades de la garde nationale Il faut rappeler que le président provisoire , Moncef Marzougui, a dénoncé en début de cette semaine la prolifération d’armes en Afrique du Nord, Le trafic d’armes qui y sévit depuis la fin de la révolution lybienne est source d’insécurité dans le contexte de l’occupation du nord du Mali par des islamistes extrémistes armés. "Des quantités d’armes ayant appartenu au régime libyen sous Khadafi sont passées aux mains des islamistes non seulement en Libye mais aussi en Tunisie et en Algérie” a déclaré Marzougui dans un entretien en anglais publié par la revue britannique The World Today. La situation en Tunisie est très tendue. Des manifestations contre les difficultés économiques ont eu lieu dans la ville de Siliana . A Tunis, des milices ,aux mains des islamiste d’Ennahdha au pouvoir ,se faisant appeler » comité de protection de la révolution » se sont violemment attaqués mardi aux syndicalistes et au siège de leur syndicat UGTT . Une grève générale est attendue jeudi 13 décembre pour condamner la violence islamiste que le gouvernement provisoire laisse faire.

Read More »

Jendouba — Sécurité: Actions renforcées suite à des pillages

Des campagnes sécuritaires renforcées à Jendouba et Ghardimaou ont été organisées, au cours des derniers jours, par les services du district régional de la Sécurité nationale de Jendouba, avec l’aide des unités de l’Armée nationale. Selon les indications d’une source sécuritaire dans la région à la correspondante de l’agence TAP, ces campagnes interviennent à la suite des troubles commis dernièrement, «par des groupes de délinquants afin de piller et de voler les locaux commerciaux, profitant de l’absence des forces de sécurité, parties en renfort dans le gouvernorat de Siliana». La même source a ajouté que les unités sécuritaires ont arrêté, au cours de ces campagnes, sept délinquants recherchés. Le responsable sécuritaire a indiqué que les activités des brigades sécuritaires vont se poursuivre, au niveau du district de la sécurité de Jendouba, avec un renforcement des campagnes, dans toute la région, soulignant que les forces de sécurité sont prêtes et déterminées à renforcer la sécurité et la stabilité dans la région, «malgré l’insuffisance des moyens de travail, surtout au niveau du transport». Durant le mois de novembre, 105 individus recherchés ont été arrêtés, dans le gouvernorat de Jendouba, pour différentes affaires. Les agents de la police judiciaire ont procédé à l’arrestation de 18 délinquants en flagrant délit, au cours de la même période, pour vol avec violence dans des locaux commerciaux, vol de voiture et de bétail, détention et usage de drogue.

Read More »