Mercredi , 21 février 2024
Page d’acceuil / Articles principaux / Nabil Ammar: La Tunisie reste ferme quant à la cause palestinienne

Nabil Ammar: La Tunisie reste ferme quant à la cause palestinienne

Lors de sa visite de travail à Londres, hier jeudi 12 octobre, à l’invitation de son homologue, James Cleverley, Nabil Ammar, ministre des Affaires Étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger, a co-présidé les travaux de la deuxième Session du Conseil d’Association tuniso-britannique.

Il a, également, eu des entretiens avec James Cleverly et avec Lord Tariq Ahmad de Wimbledon, ministre d’État du Moyen-Orient, Afrique du Nord, Asie du Sud, Commonwealth et ONU, qui ont porté sur les aspects de la coopération bilatérale et les moyens de les développer et de les renforcer, ainsi que sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun, en particulier les développements graves dans les territoires palestiniens occupés.

Le ministre des Affaires étrangères a rappelé la position ferme de la Tunisie quant à la cause palestinienne, qui a été clairement affirmée lors de la réunion d’urgence des ministres arabes des Affaires étrangères, tenue au Caire le 11 octobre.

A noter que la Tunisie est le premier pays d’Afrique du Nord à avoir signé, le 4 octobre 2019, un accord d’association avec le Royaume-Uni, qui prévoit un nouveau cadre juridique pour les relations de coopération entre les deux pays, après la sortie de ce dernier de l’Union européenne.

Les relations bilatérales entre les deux pays ont connu un nouvel élan, ces dernières années, notamment dans les domaines de l’éducation, de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des énergies renouvelables.

Sur le plan commercial, le Royaume-Uni se classe au neuvième rang des marchés les plus importants pour la Tunisie. Au cours des sept premiers mois de 2023, les exportations vers le Royaume-Uni ont connu une baisse de 43%, chutant de 1.042,1 millions de dinars au cours des sept mois de 2022 à 591,1 millions, pour la même période de 2023, alors que les importations ont augmenté de 16%.

Les secteurs des industries diverses (pétrole brut ou huiles minérales bitumineuses, réseaux de fibres cellulosiques, récepteurs de télévision, bicyclettes, etc.) et les industries mécaniques et électriques constituent 78,5% des exportations tunisiennes vers le Royaume-Uni.

Le Royaume-Uni se classe au cinquième rang par rapport à la Tunisie en termes de flux d’investissement direct étranger (IDE), soit 783,18 millions de dinars, répartis en 91 projets dans les domaines de l’industrie pharmaceutique, du textile et de l’habillement, des industries électriques et électroniques, des industries mécaniques et de l’industrie alimentaire.

D’autre part, les deux pays accordent une priorité particulière au renforcement de leur partenariat, dans le domaine des énergies renouvelables (énergie solaire, éolienne, production d’hydrogène et valorisation des énergies gaspillées), notamment grâce aux avantages apportés par le protocole d’accord signé entre les deux parties en 2022 dans le domaine des énergies durables et propres.
Dans le domaine touristique, le marché britannique reste l’un des marchés les plus importants pour la destination touristique tunisienne : en 2014, la Tunisie pays a accueilli 424.707 touristes britanniques, réalisant un record sans précédent, avant même la révolution.

Il convient de noter que pour le tourisme, le marché britannique a progressivement commencé à retrouver son rythme normal, puisque la Tunisie a accueilli 140.480 touristes britanniques jusqu’au 20 septembre 2023.

Dans le domaine de l’éducation, le Royaume-Uni apporte un soutien à la Tunisie, principalement dans le cadre du projet «Education for Success».

Par ailleurs, la partie britannique, en coopération avec l’UNICEF, a contribué à l’achèvement du projet «Ecole de la deuxième chance» à l’Ariana, Bab Khadra et Kairouan, avec des fonds alloués à cet effet, dépassant les 4 millions de livres sterling.

Conformément à l’accord de partenariat entre les deux pays, le Conseil de partenariat tuniso-britannique a été créé, ainsi que ses sous-comités, afin de suivre la mise en œuvre de l’accord de partenariat conclu entre les deux pays.

Check Also

Le ”Somalien” et quatre autres terroristes s’évadent d’El Mornaguia

Le ministère de l’Intérieur a annoncé, dans un communiqué, que cinq terroristes se sont évadés, …