samedi , 28 janvier 2023
Home / Articles principaux / Gueddas : les infractions commises par Bolt sont une menace pour les utilisateurs et l’Etat tunisien

Gueddas : les infractions commises par Bolt sont une menace pour les utilisateurs et l’Etat tunisien

Le président de l’Instance nationale de protection des données personnelles (INPDP), Chawki Gueddas, est revenu, mercredi 26 octobre 2022, en détails sur l’affaire de l’antenne tunisienne de l’entreprise de mobilité partagée Bolt.

Intervenant dans la Matinale de Shems FM, il a précisé que l’INPDP avait mené une enquête en juillet après laquelle plusieurs infractions à la loi organique sur la protection des données personnelles. « Le représentant légal a été averti depuis le 15 juillet mais rien n’a été fait pour régulariser la situation de l’entreprise », a précisé Chawki Gueddas.

Mardi, l’INPDP a publié un communiqué annonçant avoir saisi la justice tunisienne pour engager les procédures adéquates contre l’antenne tunisienne de Bolt notant que celle-ci a enfreint les dispositions de l’article 90 de la loi de 2004 sur les données personnelles.

« Dans le monde entier, l’application ne permet pas au chauffeur d’avoir accès aux données personnelles des utilisateurs (…) Il ne connait ni le nom ni le numéro de téléphone de l’utilisateur Bolt. Or, en Tunisie, le chauffeur connaît le nom de la personne, son numéro WhatsApp, et y’a eu même des cas de harcèlement. Des infractions à tous les niveaux ! », a avancé, le président de l’INPDP.

Il a ajouté que les infractions commises par Bolt en Tunisie étaient une menace et pour les utilisateurs et pour l’Etat tunisien car les données sont communiquées et traitées à l’étranger.

Chawki Gueddas a signalé, dans ce même contexte, que le cas de Bolt n’était pas isolé notant que toutes les entreprises qui assurent des services similaires ou de livraison devraient régulariser leurs situations auprès de l’INPDP en termes de traitement et protection des données des utilisateurs.

 

Check Also

L’initiative de l’UGTT soutenue par plusieurs parties

Des partis politiques, associations de la société civile et personnalités nationales ont annoncé leur intention …