mardi , 6 décembre 2022
Home / Articles principaux / Jedidi : l’Isie n’est pas concernée pas la question de l’appartenance tribale

Jedidi : l’Isie n’est pas concernée pas la question de l’appartenance tribale

Le vice-président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie), Maher Jedidi, a affirmé que le nouveau découpage électoral résultait des concertations entre la présidence de la République et l’instance. Il a expliqué que l’approche de l’Isie prenait essentiellement en considération la répartition des citoyens tunisiens sur l’ensemble du territoire et les zones à grande concentration urbaine. « Il y avait une coordination continue entre la présidence de la République et l’Isie tout au long de la période précédant la promulgation du décret de la nouvelle loi électorale », a-t-il écrit.

 

Invité le 19 septembre 2022 par Hatem Ben Amara sur les ondes de la radio Jawahra FM, Maher Jedidi a estimé que l’Isie n’avait pas à se pencher sur le fond du décret, car seule la présidence de la République avait le droit de légiférer. Il a réaffirmé que la modification du nombre de parrainages après avoir communiqué le projet de décret à l’instance pour consultation était un choix politique. Il a expliqué que le nombre de parrainages nécessaires indiqué dans le projet n’était pas identique à celui publié dans la version finale du décret.

 

 

Maher Jedidi a estimé que l’Isie pouvait procéder à une modification du nombre de parrainages nécessaires en demandant une révision du décret électoral par la présidence de la République. La modification pourrait porter sur les candidats à l’étranger puisqu’il est quasi impossible de collecter les 400 parrainages.

 

 

Réagissant aux déclarations de Abir Moussi et Hamma Hammami, Maher Jedidi a nié toute atteinte aux droits de la femme ou un encouragement du recours à la corruption des électeurs. Le vice-président de l’instance a affirmé que les grandes démocraties n’imposaient pas de quotas visant à garantir la représentativité des femmes dans les conseils élus. Il a, également, considéré que la question du vote selon l’appartenance à telle ou telle tribu ne concernait pas l’Isie et qu’elle avait pour seul objectif l’application de la loi.

Maher Jedidi a expliqué que la candidature des binationaux sera rejetée dès le dépôt de la candidature auprès de l’instance et non-pas après l’annonce des résultats. Il a, aussi, expliqué que la vérification de l’adresse de résidence se fera suivant l’attestation de résidence et non-pas les données mentionnées sur la pièce d’identité nationale. Pour ce qui est des 400 parrainages, ils devront être apposés sur un document qui sera prochainement publié par l’Isie.

Check Also

L’inflation atteint 9.8% au mois de novembre

Le taux d’inflation a confirmé sa tendance haussière, au mois de novembre 2022, en augmentant …