Dimanche , 14 août 2022
Page d’acceuil / Articles principaux / Arrestation de Rached Khiari

Arrestation de Rached Khiari

Le député islamiste radical Rached Khiari, a été arrêté ce mercredi 3 août 2022, annonce l’avocat Mokhtar Jemaï. L’information a également été confirmée par plusieurs autres sources judiciaires.

Rached Khiari, le député fugitif, fait l’objet d’un mandat d’amener émis par le tribunal militaire le 22 avril 2021 suite à une plainte déposée contre lui par le président de la République Kaïs Saïed. Il avait avoué dans une vidéo postée sur la toile qu’il se trouvait à l’étranger.

Rached Khiari est accusé d’atteinte au moral de l’armée, d’atteinte à l’essence du système militaire et le respect et l’obéissance dus à la hiérarchie, critique de l’état-major ou les responsables de l’armée de telle manière à toucher leur dignité, complicité dans des actes visant à troubler le moral de l’armée ou de la nation dans l’objectif de porter préjudice à l’armée nationale, complot contre la sûreté intérieure de l’Etat dans l’objectif de changer la composition de l’Etat ou pousser la population à s’attaquer mutuellement avec des armes, contacts avec des représentants d’un État étranger dans l’objectif de nuire à l’Etat tunisien sur le plan militaire.

Durant des mois, Rached Khiari avait injurié le président de la République, Kaïs Saïed, l’accusant notamment de haute trahison et de soumission à des pays étrangers (Etats-Unis, France, Iran). Il aussi accusé, sans preuves, le président de la République de haute trahison et d’avoir touché des millions de dollars pour sa campagne électorale.

L’avocat Mokhtar Jemaï a précisé que son client a été « enlevé alors qu’il se trouvait dans un café dans le quartier d’El Aouinaavec son assistante » à Tunis.

Check Also

Al Bawsala demande l’accès au rapport sur l’audit des crédits

L’organisation Al Bawsala (Boussole) a annoncé, ce mercredi 3 août, avoir présenté une demande d’accès …