Dimanche , 14 août 2022
Page d’acceuil / Articles principaux / Saied est-il prêt à faire ce que lui dit Alger pour sauver la Tunisie?

Saied est-il prêt à faire ce que lui dit Alger pour sauver la Tunisie?

Que se sont dit le chef de l’Etat algérien, Abdelmajid Tebboune et le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi ? Le président tunisien, Kais Saied, a-t-il d’une quelconque manière sollicité l’appui de Tebboune pour dégeler la situation avec Tabboubi ? Y aura-t-il une suite à cette rencontre à Alger ? Le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens, Selim Labatcha, a levé un petit coin du voile ce jeudi 7 juillet sur une radio privée tunisienne…

Il a déclaré que Tebboune et le leader de l’UGTT ont évoqué la conjoncture en Tunisie, notamment la crise politique qui sévit et ses remèdes…

On se doutait bien que Tabboubi n’a pas fait le déplacement à Alger juste pour assister à la méga parade militaire qui a marqué le 60e anniversaire de l’indépendance. On se disait que la poignée de main entre Saied et le leader syndical avait forcément des relents politiques, et que ceux hommes qui ne se sont pas vus depuis le 23 mai 2022 espèrent beaucoup plus qu’un simple échange d’amabilités.

Labatcha a ajouté que Tabboubi a également conversé avec le ministre algérien de l’Emploi, sans donner plus de détails sur la teneur de la discussion…

Par ailleurs le syndicaliste algérien a insisté sur son souhait de voir la stabilité et la prospérité régner en Tunisie ; il a pointé la portée de la solidarité entre l’Algérie et la Tunisie, mais qu’il revient aux Tunisiens de formuler une demande d’aide. Il a ajouté que les Algériens sont prêts à répondre à tout appel dans ce sens.

Alger a certainement été échaudé par la bronca qui avait suivi ce que certains Tunisiens avaient pris pour une ingérence dans les affaires intérieures du pays, de la part du président algérien lors de dernier déplacement en Italie. Depuis les choses sont rentrées dans l’ordre, notamment depuis la réunion du Comité bilatéral énergie et mines à Alger le 31 mai 2022 et le voyage à Tunis du chef de la diplomatie algérienne le 10 juin dernier, avec un message très fort signé par Tebboune. Les Algériens n’ont certainement pas envie de revivre ces quiproquos…

Reste à savoir si le président tunisien est disposé à demander formellement à l’Algérie de lui donner un coup de main pour pacifier le climat socio-politique en Tunisie, lui qui jusqu’ici envoie balader tous les amis du pays qui ont le malheur de s’aventurer sur son pré-carré. Peut-être qu’il fera une exception avec le frère algérien…

Le FMI, qui négocie en ce moment même avec la Tunisie, est certainement très intéressé par cette affaire, vu que les réformes dont il est question avant de décaisser passent nécessairement par l’UGTT. Donc le dossier est politique mais il est surtout éminemment financier et économique…

Check Also

Arrestation de Rached Khiari

Le député islamiste radical Rached Khiari, a été arrêté ce mercredi 3 août 2022, annonce …