Lundi , 15 août 2022
Page d’acceuil / Articles principaux / Sadok Belaïd : nous supprimerons la référence à l’islam dans l’article premier de la constitution

Sadok Belaïd : nous supprimerons la référence à l’islam dans l’article premier de la constitution

Le doyen et coordinateur de la commission consultative pour une nouvelle République, Sadok Belaïd voudrait supprimer la référence à l’islam dans le projet de la nouvelle constitution.

 

C’est ce qu’a indiqué le doyen dans un extrait d’une interview accordée à l’AFP et publié par France 24, lundi 6 juin 2022.

Sadok Belaïd devrait proposer au président de la République Kaïs Saïed un amendement de l’article premier de la constitution tunisienne dans lequel l’Etat n’aurait pas de religion. L’Article premier de la constitution de 2014 dispose, lui, ce qui suit : « La Tunisie est un État libre, indépendant et souverain, l’Islam est sa religion, l’arabe sa langue et la République son régime ». Les représentants du peuple ayant élaboré la constitution de 2014 ont, rappelons-le, spécifié que cet article premier « ne peut faire l’objet de révision ».

 

Selon le doyen, ceci permettrait de barrer la route à l’islam politique. Il a appuyé son projet par le fait que 80% des Tunisiens s’opposent à l’extrémisme.

Nous noterons qu’en dépit de l’importance de l’annonce pour le peuple tunisien et les défenseurs d’un État laïc, le doyen a choisi de livrer cette « exclusivité » aux médias étrangers, en primauté. Les propos de Sadok Belaïd ont, d’ailleurs, été repris massivement par plusieurs autres médias étrangers, en plus de France 24 et Brut.

Sadok Belaïd a été chargé par le président de la République de rédiger une nouvelle constitution. Le projet devrait être soumis au référendum prévu le 25 juillet. Le doyen affirme, toutefois, que son rôle n’est que consultatif et que le projet qu’il soumettrait pourrait faire l’objet de modifications.

Le projet de la nouvelle constitution devrait être économique par excellence selon une déclaration du doyen à Express FM, lundi. Les différents groupes de travail du comité des affaires économiques et sociales avaient été appelés à soumettre leur vision pour une Tunisie dans 40 ans et sa traduction dans la constitution dans un délai ne dépassant pas 72 heures, et ce depuis samedi dernier.

 

 

Check Also

La balance commerciale déficitaire de 13708,3 MD

Le déficit de la balance commerciale a atteint au cours des sept mois de 2022, …