Mardi , 28 juin 2022
Page d’acceuil / Articles principaux / La banque centrale relève son taux directeur à 7%

La banque centrale relève son taux directeur à 7%

Lors de sa réunion tenue aujourd’hui 17 mai 2022, le conseil d’administration de la Banque Centrale de Tunisie BCT a examiné les dernières évolutions économiques et financières et a décidé de relever le taux directeur de la Banque Centrale de Tunisie de 75 points de base à 7,0%, ce qui se traduirait par un relèvement des taux des facilités de dépôt et de prêt marginal à 6,0% et à 8,0% respectivement. Cette décision entrera en vigueur à partir du 18 mai 2022.

Par cette action, le Conseil vise à contrer les tensions inflationnistes qui se profilent à l’horizon de prévision, et à éviter une accélération de l’inflation et une accentuation du déséquilibre extérieur.

 

Sur le plan international, les dernières informations disponibles indiquent une accélération rapide et à caractère généralisé de l’inflation dans le monde, qui contraste avec une reprise molle de la croissance mondiale, affaiblie par les retombées de la crise russo-ukrainienne. Malgré la révision à la baisse de l’activité mondiale, les prix continuent à évoluer au gré des développements de ladite crise du fait que l’envolée quasi généralisée des prix internationaux des produits de base et les troubles persistants au niveau des chaines d’approvisionnement se sont accentués, attisant les pressions inflationnistes au niveau de toute la chaine des prix. Ces pressions pourraient revêtir un caractère plus durable que prévu.

Dans ce contexte, plusieurs banques centrales dans le monde se sont orientées vers le resserrement de leurs politiques monétaires.

 

Dans ce communiqué, le Conseil exprime sa forte préoccupation quant aux risques haussiers entourant la trajectoire de l’inflation, en perspective, et souligne l’importance de la coordination des politiques économiques pour éviter une dérive inflationniste qui pourrait accentuer les vulnérabilités et mettre en difficulté la reprise de l’activité économique.

Le Conseil insiste sur la nécessité d’entreprendre, dans les plus brefs délais, les réformes structurelles nécessaires permettant de remettre la croissance économique sur une tendance haussière afin d’assurer la stabilité macroéconomique et la viabilité de la dette publique.

 

D’après communiqué

Check Also

La France et l’UE présentent leurs initiatives envers la société civile tunisienne

En clôture de la présidence française du Conseil de l’Union européenne, l’ambassade de France à …