Mardi , 28 juin 2022
Page d’acceuil / Articles principaux / Augmentation des tarifs de la Steg : précisions du ministère de l’Industrie

Augmentation des tarifs de la Steg : précisions du ministère de l’Industrie

Les augmentations des tarifs de l’électricité ont déclenché une vaste polémique. Alors que la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (Steg) assure que ces ajustements ne concernent que les grands consommateurs, certains témoignages attestent du contraire. Plusieurs petits foyers affirment que leurs factures ont presque doublé.
En réponse à cette polémique, le directeur général de l’Électricité et des Énergies renouvelables au ministère de l’Industrie, Belhassen Chiboub, a réaffirmé, mercredi 18 mai 2022, que l’ajustement des tarifs annoncé par la Steg ne concernerait que les clients dont la consommation d’électricité dépasse les 200 kilowatts en basse tension.
Intervenant dans l’émission Expresso de Wassim Ben Larbi sur Express FM, il a précisé que les augmentations prévues n’affecteraient que 15% des raccordés au réseau de la Steg – dont 12% en résidentiel et 3% en non résidentiel – notant que la consommation de ces clients sera subventionnée à hauteur de 55%.
Notant que ces ajustements sont applicables depuis le 1er mai, M. Chiboub a expliqué l’augmentation des tarifs par la situation difficile du pays et le coût des subventions sur l’électricité estimé, selon ses dires, à 5.200 millions dinars. « Cela équivaut au budget des ministères de la Santé et des Affaires sociales », a-t-il indiqué.
Le directeur général de l’Électricité et des Énergies renouvelables au ministère de l’Industrie a indiqué que les clients souhaitant avoir une idée précise de leur consommation et éviter des factures approximatives, pourraient procéder à une auto-relève mensuelle car la Steg n’est pas en mesure de mobiliser des effectifs pour effectuer des relevés précis tous les mois.

 

Check Also

La France et l’UE présentent leurs initiatives envers la société civile tunisienne

En clôture de la présidence française du Conseil de l’Union européenne, l’ambassade de France à …