Mercredi , 25 mai 2022
Page d’acceuil / Articles principaux / Kaïs Saïed remonté : nous assistons à une exécution de la justice !

Kaïs Saïed remonté : nous assistons à une exécution de la justice !

Le président de la République a assuré, vendredi 15 avril 2022, lors de sa rencontre avec la ministre de la Justice Leila Jaffel, que la justice doit être indépendante et efficiente, appelant à la nécessité d’appliquer la loi à tous, sur le même pied d’égalité.

« Le décret et la composition du Conseil supérieur de la magistrature ont été modifiés pour préserver la justice et son indépendance. Malheureusement, ce que nous observons aujourd’hui, par un certain nombre de juges, est « une exécution » de la justice », indique le président de la République.

 

Très remonté, le président de la République poursuit son discours avec la ministre de la Justice en dialecte tunisien : « Je ne sais pas si vous avez déjà vu, dans n’importe quel pays, une affaire en justice reportée, sans que la date du report ne soit précisée. […] La situation ne peut se poursuivre ainsi… Il y a des personnes qui ont tenté d’opérer un coup d’Etat, elles n’ont pas été arrêtées, et nous ne l’avons même pas demandé. Cependant, le ministère public a joué son rôle, mais après, on leur dit : vous pouvez vous en aller et revenez nous voir un de ces jours… C’est ainsi que se passent les choses… Est-ce que c’est ça le Code de procédures pénales ? C’est bien cet Etat de droit que nous cherchons ? Aujourd’hui, le ministère public aurait dû jouer son rôle… Il y en a un qui réunit un Parlement à l’étranger, et l’autre qui a déjà déterminé la composition d’un gouvernement de Salut national ! Où allons-nous ? Où est le ministère public ? Est-ce que c’est ça une justice ? », s’exclame le chef de l’Etat en colère.

Et d’ajouter : « Outre la situation économique et les caisses de l’Etat qu’ils ont vidées, les poursuites engagées à leur encontre durent des dizaines d’années sans suite. Quelle valeur auront des verdicts vingt ans après ? Après avoir perdu des frais de justice, des timbres … Le droit est clair et les manœuvres sont tout aussi claires, il faut bien mettre un terme à tout cela et l’Etat n’est pas un jouet ».

 

Check Also

Variole du singe : symptômes, transmission, prévention.. [Audio]

Dans une déclaration faite à Tunisie Numérique,  le directeur de la santé préventive à la Direction régionale de la santé de Médenine, le Dr Zaid El Anz …