vendredi , 2 décembre 2022
Home / Articles principaux / Farid Belhadj : La Banque Mondiale s’engage à aider les gouvernements dans un contexte de risques accrus

Farid Belhadj : La Banque Mondiale s’engage à aider les gouvernements dans un contexte de risques accrus

Lors du discours d’ouverture d’une téléconférence pour présenter le rapport de la Banque sur les derniers développements économiques au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, intitulé « Sur les prévisions de croissance en le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord en période d’incertitude », le vice-président de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Farid Belhadj a estimé jeudi 14 avril 2022 que l’amère vérité est que personne n’est encore sorti de la phase de danger, et le risque que de nouveaux mutants émergent du Coronavirus existe toujours.

Il a ajouté que la guerre en Ukraine a multiplié les risques, en particulier pour les pauvres qui supportent le poids de l’augmentation des prix des produits alimentaires et de l’énergie.

Considérant qu’il est essentiel d’être réaliste quant aux prévisions de croissance dans la région MENA en ces temps d’incertitude.

« Faire face à cette vague d’incertitude est un défi majeur pour les décideurs politiques, et la Banque mondiale s’est engagée à travailler aux côtés des gouvernements de la région MENA en cette période de risque accru », a-t-il précisé.

M. Belhadj a également souligné que la dépréciation de la monnaie dans certains pays de la région a déjà accru les pressions inflationnistes.

Expliquant que les pays dont les économies sont faibles par rapport à la dette et aux finances publiques seront probablement confrontés à plus de défis, tandis que les banques centrales du monde entier visent à contenir les anticipations d’inflation.

Check Also

Fitch Ratings revoit à la hausse la note de la Tunisie

L’agence de notation Fitch Ratings a revu à la hausse la note de défaut émetteur …