Jeudi , 30 juin 2022
Page d’acceuil / Articles principaux / Tunisie-Jerandi : « Le choix démocratique en Tunisie découle de la volonté du peuple »

Tunisie-Jerandi : « Le choix démocratique en Tunisie découle de la volonté du peuple »

Lundi 11 avril 2022, Othman Al-Jarandi a supervisé une séance de travail avec une délégation de la commission des relations extérieures, de la commission des relations avec les pays du Maghreb et l’Union du Maghreb arabe au Parlement européen, à l’occasion de la visite de la délégation dans notre pays pendant la période du 11 au 13 avril 2022.

Cette visite s’inscrit dans le cadre du dialogue et de la concertation entre la Tunisie et l’Union européenne et dans le cadre d’une série de visites d’officiels de l’UE dans notre pays, notamment Olivér Várhelyi, commissaire européen chargé de l’élargissement et de la politique de voisinage, et Claire Bazy Malaurie, Président de la Commission Européenne pour la Démocratie, et les différentes rencontres tenues par le Président de la République, Kais Saied lors de sa récente visite à Bruxelles, pour participer au Sommet UE-Afrique qui s’est tenu les 17 et 18 février 2022.

Au cours de cette rencontre, le ministre a souligné que l’option démocratique en Tunisie est un choix qui découle de la volonté du peuple et est irréversible.

Ajoutant que les réformes constitutionnelles et politiques s’inscrivent dans une vision qui instaure une démocratie réelle et durable à la hauteur des aspirations du peuple tunisien.

Soulignant les efforts nationaux déployés pour relancer l’économie et stimuler les investissements de manière à réduire l’aggravation du chômage et jeter les bases d’un nouveau modèle de développement qui réponde aux défis actuels et assure une vie décente aux Tunisiens.

De leur côté, les députés européens ont exprimé la grande importance que le Parlement européen attache à ses relations avec la Tunisie et leur intérêt pour l’expérience démocratique tunisienne que l’Union européenne accompagne depuis 2011 comme une expérience pionnière et un exemple à suivre.

Au cours de leurs interventions et questions, qui se sont déroulées dans une atmosphère de transparence et de franchise, les parlementaires ont affirmé leur aspiration à soutenir cette expérience et à continuer de l’accompagner loin de l’ingérence dans les affaires intérieures tunisiennes ou de la logique de tutelle.

Check Also

Mohamed Tlili Mansri : l’Isie et la Haica œuvrent à surmonter leurs différends

Le membre de l’Instance supérieure indépendante pour les élections, Mohamed Tlili Mansri a affirmé, ce …