Lundi , 27 juin 2022
Page d’acceuil / Articles principaux / Kaïs Saïed deant le mausolée de Bourguiba : Bonne année à tous !

Kaïs Saïed deant le mausolée de Bourguiba : Bonne année à tous !

Le président de la République, Kaïs Saïed, a considéré que le premier président de la République et leader du mouvement nationaliste tunisienHabib Bourguiba, avait joué un rôle historique dans l’obtention de l’indépendance de la Tunisie. Il a affirmé que Habib Bourguiba avait pris des décisions révolutionnaires et avait permis de réaliser une véritable révolution culturelle.

A l’occasion de la commémoration du 22ème anniversaire du décès du premier président de la République et leader du mouvement nationaliste tunisien, Habib Bourguiba (6 avril 2022), Kaïs Saïed a souligné l’importance de la généralisation de l’enseignement gratuit et du renforcement de l’accès au secteur médical. « Le paysage tunisien s’est complètement transformé grâce aux politiques sociales adoptées… Certains cherchent à acquérir une légitimité en usant de son image, qu’il repose en paix… Nous sommes venus ici afin de lui rendre hommage loin de toute exploitation politique », a-t-il ajouté.

Evoquant le militantisme de Habib Bourguiba, le chef de l’Etat a affirmé qu’il continuera à militer pour la liberté du peuple et qu’il s’opposera à toute ingérence étrangère. « Nous ne sommes pas une régence… Nous sommes un Etat souverain et le peuple est souverain. Il n’y aura pas de transition résultant de complots ou d’intimidation étrangère… Ce qui se passe aujourd’hui est inacceptable », a-t-il insisté.

Par la suite, Kaïs Saïed a affirmé que Habib Bourguiba n’était pas athée. Il a rappelé que Habib Bourguiba avait converti sa femme à l’Islam et qu’il l’avait remerciée pour avoir éduqué son fils conformément aux principes et aux fondements de l’Islam. « Nous jeûnons, aujourd’hui non-pas à cause des articles de la Constitution ou d’une décision du conseil de sécurité ou de l’ONU, mais en raison d’un ordre émanant de Dieu. Seul l’Etat doit superviser les questions relatives à l’Islam… Nous continuerons à avancer… Il n’y aura pas de retour en arrière. Leurs réunions à distance n’ont aucune valeur… Ils utilisent des médias étrangers ! Est-ce du patriotisme ? », s’est-il exclamé.

« Bonne année à tous ! Bonne année à la Tunisie ! Nous sommes en train d’écrire l’histoire… Toutes leurs manigances n’ont pas de valeur… La dissolution du parlement est reliée à l’unité de l’Etat… Le peuple tunisien n’est pas un jouet… Comment osent-ils promulguer une loi ? Qui a scellé cette loi alors que Dieu a scellé leurs cœurs ! », s’est-il exclamé en reprenant un verset du Coran.

Répondant aux questions posées par les journalistes présents à l’événement, Kaïs Saïed a affirmé que les partis politiques étaient effrayés par les résultats des élections législatives anticipées et du référendum. Il a considéré que le peuple appelait à la purification du pays. Le chef de l’Etat a insisté sur le rôle social de l’Etat et sur le respect des droits humains.

Le président de la République a, également, annoncé qu’il comptait se pencher sur la situation des médias et réviser le cadre réglementaire de ce secteur. « Je compte aborder aujourd’hui ou demain la question des médias et du journalisme… Nous refusons toute manipulation de l’Etat et de son peuple… La Tunisie vaincra… Le peuple tunisien réalisera ses attentes et ses revendications pour une véritable liberté… Il y a une différence entre liberté de presse et d’expression et mentir et faire circuler des intox ou porter atteinte aux institutions de l’Etat et aux personnes », a-t-il ajouté.

Il a, également, annoncé que les textes d’application du décret relatif à la réconciliation pénale seront bientôt promulgués et vont permettre aux jeunes de créer de la richesse et de devenir une richesse nationale.

 

 

Check Also

Tunisie – Justice : Mise en garde contre toutes mesures abusives ciblant les magistrats grévistes

La coordination des structures judiciaires a mis en garde, dimanche 26 juin 2022, le ministère …