Mercredi , 29 juin 2022
Page d’acceuil / Articles principaux / Maher Medhioub appelle le HCDH à éviter aux députés tunisiens la peine de mort

Maher Medhioub appelle le HCDH à éviter aux députés tunisiens la peine de mort

Le député d’Ennahdha, Maher Medhioub a rendu public, ce dimanche 3 avril 2022, un communiqué adressé à Nada Al-Nashif, Haut-Commissaire adjointe des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), l’appelant à intervenir pour suspendre la peine de mort menaçant 116 députés ayant participé à la dernière plénière.

 

 

Maher Medhioub a fait part dans son communiqué à la responsable onusienne, de la décision du président de la République de dissoudre le Parlement, à la suite de la tenue d’une plénière. Il a ajouté que les députés ayant participé à cette plénière seront traduits devant la justice pour des accusations passibles de la peine de mort.

 

« Face à ces développements graves, et les procès visant des députés bénéficiant de l’immunité, l’ONU et le HCDH sont invités à soutenir sérieusement les députés menacés de la peine de mort », indique Medhioub.

 

Les députés ont tenu une séance plénière à distance le 30 mars 2022. A l’issue de cette plénière, l’Assemblée des représentants du peuple – pourtant gelée – a adopté la loi 01/2022 décrétant la fin des mesures exceptionnelles et l’annulation de l’ensemble des décrets présidentiels depuis le 25 juillet 2021. Face à cette situation, le président de la République a décidé la dissolution du Parlement. Il a appelé la ministre de la Justice à ouvrir une enquête judiciaire à propos des agissements des députés.

Plus de trente députés, accusés de complot contre la sûreté nationale, ont été convoqués par la brigade antiterroriste, dont le président du Parlement Rached Ghannouchi.

Check Also

Affaire contre l’Ordre des avocats : les plaignants se retirent

L’avocat et membre du comité de défense dans l’affaire opposant l’Ordre national des avocats de …