Lundi , 27 juin 2022
Page d’acceuil / Articles principaux / Kaïs Saïed à Dubosville : le responsable de cet accident doit assumer la responsabilité de son laxisme !

Kaïs Saïed à Dubosville : le responsable de cet accident doit assumer la responsabilité de son laxisme !

Le président de la République s’est rendu, ce lundi 21 mars 2022, à Dubosville où avait eu lieu, ce matin, une collision entre deux trains ayant fait 95 blessés.

 

Le chef de l’Etat a assuré connaître l’endroit depuis des années, précisant qu’il n’avait perçu aucun changement au niveau de l’infrastructure. Il a ajouté que les responsables de cet accident devraient assumer la responsabilité de leur laxisme et rendre des comptes peu importe si l’accident était involontaire ou prémédité. « Si le responsable avait fait son travail comme il se devait, cet accident n’aurait jamais eu lieu. Il y a un certain laxisme et les choses ne peuvent se poursuivre ainsi ! On ne peut prendre la vie des passagers à la légère. Il est clair qu’il existe une erreur humaine, et le fautif devra en assumer les conséquences », a insisté Kaïs Saïed.

 

Le chef de l’Etat s’est rendu par la suite à l’hôpital Charles Nicolle, pour s’enquérir de l’Etat de santé des blessés lors de cet accident. Accompagné du ministre de la Santé Ali Mrabet, le président de la République a échangé avec les citoyens en essayant de les rassurer. Il a, également, eu un échange avec le staff médical et l’a félicité pour tous les efforts déployés.

 

Ce matin, un train qui transportait des passagers (de la gare de Riyad à la gare de Tunis), a percuté un autre train vide en provenance de la gare de Tunis, qui se dirigeait vers l’entrepôt de Dubosville. Cette collision a fait 95 blessés ayant subi diverses blessures, selon un communiqué de la Protection civile. Aucun décès n’a été enregistré. Les blessés ont été transportés d’urgence pour recevoir les premiers soins, ils ont été dispatchés sur quatre établissements hospitaliers : l’Hôpital Charles Nicolle, l’Hôpital La Rabta, l’Hôpital Habib Thameur et le Centre de traumatologie et des grands brûlés de Ben Arous.

Onze ambulances et trois véhicules de la Protection civile ainsi que cinq véhicules de la médecine d’urgence ont été mobilisés pour cette intervention, toujours selon le même document.

 

Check Also

Tunisie – Justice : Mise en garde contre toutes mesures abusives ciblant les magistrats grévistes

La coordination des structures judiciaires a mis en garde, dimanche 26 juin 2022, le ministère …