samedi , 3 décembre 2022
Home / Articles principaux / Clôture de la campagne menée sur le terrain en dialecte tunisien pour simplifier l’accès à la Justice administrative

Clôture de la campagne menée sur le terrain en dialecte tunisien pour simplifier l’accès à la Justice administrative

La campagne visant à simplifier, en dialecte tunisien, les procédures judiciaires a été clôturée jeudi. Le projet a été lancé en septembre 2021 avec le concours de l’Organisation Reporting Démocracy International, le réseau Mourakiboun et l’association tunisienne Alternative Media et avec le soutien du Tribunal administratif.

Cette campagne, menée sur le terrain avait pour objectif de faire connaitre aux justiciables, parmi notamment, les catégories vulnérables, la justice administrative et ses différentes étapes à travers des mécanismes simplifiés et accessibles.

Selon ses membres, la campagne a ciblé près de 25 mille citoyens dont plus de 6 mille ont visité, volontairement, les tentes de sensibilisation installées dans les cinq gouvernorats concernés par cette expérience. Il s’agit de Sidi Bouzid, Kasserine, Kairouan, Sfax et Sousse.

Pour rappel, en janvier dernier, un guide du citoyen pour l’accès à la justice administrative a été lancé dans le cadre de cette campagne en dialecte tunisien.

Composé de 40 pages, le document comporte 5 axes présentés sous forme de questions : quand recourir au Tribunal administratif, où trouver ce Tribunal, quels sont les délais pour déposer une requête auprès du Tribunal, faut-il l’assistance d’un avocat, etc.

Une représentante de Mourakiboun a expliqué que plusieurs activités ont été organisées dans le cadre de cette campagne à laquelle plus de 150 mille volontaires ont participé. Objectif ; faire connaitre la mission du Tribunal administratif.

Pour ce faire des experts et des juges administratifs étaient présents lors des journées de sensibilisation pour répondre aux interrogations des citoyens.

Les membres de la campagne ont eu recours aux dépliants, aux spots publicitaires et aux dessins caricaturaux pour démystifier le Tribunal administratif et le rapprocher du public large.

Au terme de cette expérience, Mourakiboun a recommandé de renforcer le partenariat entre le tribunal administratif et la société civile dans les actions de sensibilisation menées sur le terrain et de mettre en place une stratégie de communication au sein de la juridiction en vue de simplifier davantage les procédures et les outils de communications avec les citoyens, en tenant compte des spécificités de chaque région.

Pour le porte-parole du Tribunal administratif Imed Ghabri, pareille campagnes confirment que la justice est une question citoyenne, mettant en avant l’importance de la coopération avec la société civile.

Il a fait observer qu’après 50 ans d’activités, la Justice administrative reste méconnue en Tunisie. En effet, 95,7% des Tunisiens ne sont pas suffisamment informés sur la justice administrative et que plus de 49% ignorent jusqu’à son existence.

Check Also

Fitch Ratings revoit à la hausse la note de la Tunisie

L’agence de notation Fitch Ratings a revu à la hausse la note de défaut émetteur …