dimanche , 5 février 2023
Home / Articles principaux / Jerandi appelle l’Ukraine, la Pologne et la Roumanie à sécuriser des voies d’évacuation terrestres pour les Tunisiens

Jerandi appelle l’Ukraine, la Pologne et la Roumanie à sécuriser des voies d’évacuation terrestres pour les Tunisiens

Le ministre des Affaires étrangères, Othman Jerandi, a tenu ce jeudi 24 février 2022, une réunion de coordination avec l’ambassadeur d’Ukraine en Tunisie, Volodymyr Khomanets, Lidia Milka Wieczorkiewicz, ambassadrice de Pologne en Tunisie et le chargé d’affaires de l’ambassade de Roumanie en Tunisie, Constantin Tudor.

 

Le ministre a informé ses interlocuteurs des préparatifs en cours pour sécuriser l’évacuation des Tunisiens bloqués en Ukraine. Il a dans ce contexte, et compte tenu de la fermeture de l’espace aérien ukrainien à l’aviation civile internationale, demandé aux ambassadeurs de coordonner avec les autorités de leurs pays afin de faciliter le transit des citoyens tunisiens par des itinéraires sûrs vers d’éventuels passages frontaliers terrestres avec la Pologne et la Roumanie.

 

Othman Jerandi a souligné la nécessité de prendre les mesures nécessaires pour permettre aux Tunisiens d’entrer dans ces deux territoires afin qu’ils puissent être évacués par les vols que la Tunisie dépêchera à cet effet.

 

Le président de l’association des Tunisiens d’Ukraine, Tarek Aloui, avait indiqué, plus tôt cet après-midi, que la Tunisie prévoit de dépêcher un avion spécial pour évacuer les Tunisiens souhaitant être rapatriés.

Il a précisé que l’association a été informée de ce plan d’évacuation par l’ambassade de Tunisie en Pologne.

 

Tarek Aloui a souligné que les membres de la communauté tunisienne en Ukraine appellent les autorités tunisiennes à accélérer leur évacuation et confié avoir reçu des centaines d’appels téléphoniques au cours des dernières vingt-quatre heures dans ce sens. Il a ajouté que plus de deux cents Tunisiens résidant dans ce pays avaient demandé à l’association de les inclure dans la liste des personnes souhaitant être évacuées.

 

Le président de l’association des Tunisiens d’Ukraine a enfin expliqué que le ministère des Affaires étrangères a dû attendre la mise à jour du registre des personnes concernées par le rapatriement, notant que les demandes sont passées de 130 à 250 personnes, pour la plupart des étudiants.

Check Also

Conseil des ministres: Adoption de projets de décrets et d’arrêtés

Un conseil des ministres réuni jeudi, au Palais de la Kasbah, sous la présidence de …