Samedi , 28 mai 2022
Page d’acceuil / Articles principaux / Kais Saïed parle du cas Noureddine Bhiri

Kais Saïed parle du cas Noureddine Bhiri

Le chef de tout l’Etat a présidé ce jeudi 6 janvier 2022, le Conseil des ministres. Dans son allocution, devant des ministres tout en silence de Cour, il est revenu, sans jamais le nommer, sur le cas Noureddine Bhiri, bras droit du gourou d’Ennahdha Rached Khriji, actuellement sous résidence surveillée. « Nul n’est au-dessus de la loi et de la Constitution », avait commencé par dire, comme pour expliquer la décision administrative de le placer en résidence surveillée. Et d’enchaîner ensuite sur sa grève de faim, en disant « pour l’histoire … et qu’elle l’enregistre »  que « ceux qui font grève de faim, sont libres de le faire. Nous lui avons pourtant fourni et mis à sa disposition tout ce qui est de nature à le préserver de se faire du mal ».

Et Kais Saïed de titiller ensuite ses soutiens : « qu’il se rappelle, pour ceux qui ont la mémoire courte, que celui qui fait actuellement grève de la faim, a bénéficié en 1987 d’un non-lieu, alors qu’il avait été celui qui avait signé le Pacte National (édicté par l’ancien président Z.A Ben Ali) en novembre 1988 et n’a jamais été poursuivi. Je ne parlerai pas des dépassements commis par nombre de personnes autour de lui, et qui le victimisent actuellement. S’il veut faire de lui-même une victime, il est libre de le faire. Libre aussi de manger ou de boire. Nous lui avons fourni le personnel médical nécessaire et plus. Nous avons permis aux membres de sa famille d’être à son chevet, et lui avons aussi donné le choix de l’hôpital ». Et le chef de tout l’Etat d’ajouter, offusqué, que « il n’est pas mieux que les autres Tunisiens, qui ont fait sit-in et grèves sauvages de la faim dans différentes régions du pays ». Et de titiller encore ceux qui prennent son parti, que « je ne voudrais pas citer cette affaire en justice, d’un nombre de personnes décédées des suites de grève sauvage de la faim, du temps d’un ministre de la Justice censé être un ministre pour la Justice »

Check Also

Saïed discute avec les ministres de l’Intérieur et de la Justice du rôle des «magistrats intègres»

Le président de la République Kaïs Saïed a reçu, jeudi, au Palais de Carthage, la …