samedi , 28 janvier 2023
Home / Articles principaux / Un non-lieu pour le policier accusé d’avoir déshabillé un mineur

Un non-lieu pour le policier accusé d’avoir déshabillé un mineur

Mosaïque FM a appris que la chambre criminelle  du tribunal de première instance de Tunis 2 a prononcé hier soir,  un non-lieu au profit l’agent de sécurité accusé d’avoir déshabillé un mineur  lors des manifestations qui ont eu lieu du côté de Sidi Hussein El Sejoumi en juin 2021.

Le parquet relevant du  tribunal de première instance de Tunis 2 avait ordonné les agents de la cellule anti-criminalité de la Garde nationale Ben Arous de placer en garde à vue un agent de sécurité accusé d’avoir déshabillé un mineur à Sidi Hussein El Sejoumi, pour être déféré ensuite devant le juge d’instruction, qui a délivré un mandat de dépôt à son encontre.
De son côté, la chambre d’accusation a décidé de déférer l’agent de sécurité mis en cause à l’attention de la chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis 2 en état de détention.

Selon les pièces du dossier, l’agent de sécurité s’est présenté hier devant la chambre d’accusation  et a nié les faits qui lui sont reprochés. Lors de la confrontation, le mineur a nié que l’agent présent devant lui soit celui qui l’a déshabillé, affirmant que c’était un autre policier.

Le dossier a été retenu pour délibérations, à l’issue desquelles la justice a prononcé un non-lieu en faveur de l’agent de police, qui a été libéré lundi 13 décembre au soir.

Check Also

L’initiative de l’UGTT soutenue par plusieurs parties

Des partis politiques, associations de la société civile et personnalités nationales ont annoncé leur intention …