Mardi , 27 février 2024
Page d’acceuil / Articles principaux / Le sénateur américain Chris Murphy en Tunisie pour discuter démocratie

Le sénateur américain Chris Murphy en Tunisie pour discuter démocratie

Le sénateur américain Chris Murphy (démocrate) a annoncé, mardi 31 août 2021, qu’il effectuerait une visite en Tunisie dans le cadre d’une tournée dans le Proche-Orient et en Grèce.
« Je mène une visite à l’étranger au Liban, en Israël, en Cisjordanie, en Tunisie et en Grèce pour discuter de la sécurité régionale et de démocratie », a-t-il écrit sur Facebook.
Voyant en cette visite une occasion en or pour poursuivre sa campagne, l’islamiste Radwan Masmoudi a encore une fois, sollicité l’intervention des États-Unis. Commentant la publication du sénateur américain, il a écrit : « Nous comptons sur vous pour une restitution intégrale de la démocratie en Tunisie et pour rencontrer M. Rached Ghannouchi, président du Parlement fermé illégalement et en flagrante violation de la Constitution par le Président Kaïs Saïed »
Depuis l’annonce du gel du Parlement et du limogeage du chef du gouvernement, Radwan Masmoudi – un nahdhaoui aux relations multiples avec des personnalités américaines – a mis en œuvre une campagne de lobbying pour « défendre la démocratie», reluire l’image du mouvement islamiste et lui assurer un soutien stratégique, en multipliant les appels à l’aide auprès des Américains pour qu’ils interviennent et mettent fin à l’entreprise de Kaïs Saïed.
Chris Murphy a, rappelons-le, beaucoup critiqué le 25-Juillet et les décisions prises par le président de la République Kaïs Saïed. Il a, d’ailleurs, réagi à la décision du chef de l’Etat de prolonger l’état d’exception. « Les États-Unis et nos alliés démocrates encouragent, depuis des semaines, la Tunisie à retourner sur la voie de la démocratie pour préserver la transition démocratique du pays. Je suis profondément déçu du fait qu’aujourd’hui, au lieu de nommer un Premier ministre et de rétablir le Parlement, le Président Kaïs Saïed a annoncé son intention de prolonger indéfiniment l’état d’exception. La Tunisie est confrontée à de nouveaux défis – lutter contre la corruption, faire face à l’épidémie Covid-19 et développer l’économie – qui ne peuvent être relevés que quand le peuple est totalement engagé dans le processus. J’appelle le Président Saïed à mettre fin à cet état de vide politique dès que possible et à remettre le pays sur la voie démocratique dont il a besoin pour réussir », a-t-il écrit le 24 août sur son site web.

Check Also

Le ”Somalien” et quatre autres terroristes s’évadent d’El Mornaguia

Le ministère de l’Intérieur a annoncé, dans un communiqué, que cinq terroristes se sont évadés, …