Mercredi , 1 décembre 2021
Page d’acceuil / Articles principaux / 82% des Tunisiens envisagent de voter pour Kaïs Saïed lors de la prochaine présidentielle

82% des Tunisiens envisagent de voter pour Kaïs Saïed lors de la prochaine présidentielle

Selon les résultats d’un sondage réalisé par Emrhod Consulting, 82% des Tunisiens envisagent de voter pour Kaïs Saïed lors de la prochaine présidentielle. Le sondage a été réalisé durant la période allant du 27 au 30 août 2021.

Selon ce sondage politique, les intentions de vote pour Kaïs Saïed passent de 44% (mois de juin) à 82% (août). Il est suivi par :

  • Abir Moussi : 3%
  • Safi Saïd : 2%
  • Nabil Karoui : 1%
  • Moncef Marzouki : 1%
  • Abdellatif Mekki : 1%.

Analysant ces résultats, Nabil Belaam estime que les Tunisiens ne voient que Kaïs Saïed à Carthage. Il s’exprimait, lors de la présentation du sondage, dans le cadre de l’émission Midi show sur Mosaïque FM.

77% des Tunisiens expriment leur optimisme au mois de juillet contre 76% au mois d’août. « Il y a quelques mois, la tendance était complètement inversée ». Fait-il remarquer.

En ce qui concerne les intentions de vote pour les prochaines élections législatives, les intentions de vote pour le Parti Destourien Libre (PDL) enregistrent une baisse pour atteindre 30% (mois d’août) contre un taux de 37% enregistré au mois de juillet. Par ailleurs, pour la première fois, « le parti de Kaïs Saïed » fait son apparition lors des sondages d’opinion avec 20% des intentions de vote. Notons que ce parti n’existe même pas encore. Pour les autres partis politiques, ils se présentent comme suit :

  • Ennahdha 15%
  • Courant démocrate 4%
  • Qalb Tounes 3%
  • Coalition al Karama 2%
  • Parti Safi Saïd 2%
  • Nidaa Tounes 2%
  • Parti des travailleurs 2%

Belaam affirme que le sondage montre une baisse des intentions de vote pour les partis politiques. Pour lui, l’apparition soudaine du « parti de Kaïs Saïed » montre bel et bien que les Tunisiens ne pensent plus aux partis politiques ; pour eux, « le pouvoir, c’est Kaïs Saïed ». Lance-t-il.

Les intentions de vote pour les listes indépendantes atteignent un taux de 18% (août) contre 8% (juillet). « Cela montre que les Tunisiens ne s’intéressent plus aux partis politiques classiques ».

Commentant l’abstention de 69% des Tunisiens de donner leur avis, il affirme que cela montre que les Tunisiens voudraient bien oublier les partis politiques. Revenant sur l’avenir de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), le directeur général de l’institut de sondage affirme que le taux de participation des Tunisiens aux législatives 2019 est de l’ordre de 42% contre 68% en 2014. Pour lui, en 2019, les députés auraient dû se poser des questions et établir un diagnostic.

Check Also

Au forum sino-africain à Dakar, Jerandi et Lamamra discutent de la visite du président algérien en Tunisie

Les prochaines échéances tuniso-algériennes, dont principalement la visite attendue du président Abdelmajid Tebboune à Tunis, …