Lundi , 18 octobre 2021
Page d’acceuil / Articles principaux / Affaire Akremi : Le Comité de défense des martyrs Belaïd et Brahmi publie une nouvelle partie du rapport d’inspection

Affaire Akremi : Le Comité de défense des martyrs Belaïd et Brahmi publie une nouvelle partie du rapport d’inspection

L’avocate et membre du Comité de défense des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, Wafa Alibi, a présenté, ce mercredi 7 juillet 2021, dans une vidéo, une nouvelle partie du rapport d’inspection du ministère de la Justice en lien avec l’affaire des juges Taïeb Rached et Béchir Akremi.

L’avocate et membre du Comité de défense des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, Wafa Alibi, a présenté, ce mercredi 7 juillet 2021, dans une vidéo, une nouvelle partie du rapport d’inspection du ministère de la Justice en lien avec l’affaire des juges Taïeb Rached et Béchir Akremi.

Me Alibi a exposé quatre observations essentielles :

  • Béchir Akremi a démenti tous les magistrats qui ont été entendus, dont la présidente du Conseil de l’ordre judiciaire
  • Il a présenté des données erronées dans le dossier de Ameur Balâazi (qui avait dissimulé l’arme utilisée dans les deux assassinats politiques, ndlr), pour induire en erreur l’inspection
  • Il a dissimulé les fautes graves qu’il a commises lors de l’ouverture de l’enquête dans l’affaire des expositions survenues à l’avenue Habib Bourguiba et à El Gorjani.
  • Jusqu’à cette heure le Conseil de l’ordre judiciaire n’a pas examiné toutes les plaintes déposées contre Béchir Akremi. Pire un certain nombre d’entre elles ont été occultées de la part de l’actuelle ministre de la Justice par intérim, Hasna Ben Slimane

Rappelons que le comité avait affirmé que “l’opération de sauvetage” de Béchir Akremi était toujours en cours alors que le sort de Taïeb Rached semble déjà scellé.

La semaine dernière, le Comité a fait des révélations fracassantes au sujet de l’affaire Béchir Akremi accusant le président du Parlement Rached Ghannouchi d’avoir missionné un magistrat pour conclure un deal visant à sauver Béchir Akremi en contrepartie d’un retrait de Taieb Rached.

Dimanche, le Comité a, rappelons-le, menacé d’alerter le rapporteur spécial pour l’Indépendance de la magistrature et du barreau concernant la violation flagrante de la loi par le Conseil de l’ordre judiciaire ayant refusé de communiquer le rapport de l’inspection générale au ministère Public, ajoutant qu’il va déposer des plaintes dans ce sens.

 

Ce rapport, entouré du plus grand secret, a été soumis au Conseil de l’ordre judiciaire qui a décidé de traduire Béchir Akremi devant le conseil de discipline. Suite à cette décision, le ministère a demandé la récupération du rapport d’inspection afin d’y « apporter des rectifications sur le plan de la forme ».

 

Le Conseil de discipline de Béchir Akremi a, lui, ajourné l’annonce de sa décision au sujet du juge pour le 12 juillet.

 

Check Also

Tunisie : Le ministre de l’Intérieur se rend au siège de l’unité spéciale de la Garde nationale à Bir Bouregba

Le ministre de l’Intérieur, Taoufik Charfeddine, s’est rendu, dimanche, dans les locaux de l’unité spéciale …