Mardi , 25 janvier 2022
Page d’acceuil / Articles principaux / Création d’un “Front pour le référendum” réclamant le changement du système politique en Tunisie

Création d’un “Front pour le référendum” réclamant le changement du système politique en Tunisie

Des partis politiques, organisations et personnalités nationales ont annoncé lundi, la création d’un “Front pour le référendum” pour réclamer le changement du régime politique et de la loi électorale en vigueur.

Lors d’une conférence tenue lundi, à Tunis, le coordinateur général de la Coalition “Soumoud”, Houssem Hammi, a souligné que ce front incitera à l’organisation d’un référendum populaire visant le changement du système politique en Tunisie.

Les conflits et les dysfonctionnements entre les deux têtes de l’Exécutif, le blocage politique et l’absence de toutes solutions à la crise socio-économique que vit le pays imposent un changement au niveau du système politique, a-t-il expliqué.

Hammi a fait savoir que l’organisation Soumoud lancera, en collaboration avec des organisations et personnalités nationales présentes à la conférence de presse, une pétition citoyenne demandant le changement du système politique. Une tente sera installée dès cet après midi, à l’avenue Habib Bourguiba, pour collecter les signatures, a-t-il ajouté.

“Le régime politique en place a prouvé son échec, le dernier mot doit revenir aux Tunisiens”, a-t-il martelé.

Houssem Hammi a indiqué que la Coalition Soumoud mène actuellement des concertations avec des acteurs politiques et des organisations nationales en vue d’élargir cette initiative.

Des organisations nationales à l’instar de la Coalition Soumoud, la Ligue tunisienne pour La citoyenneté, la coordination Sit-in du Bardo et la Coalition “Moultazimoun”, ont adhéré à l’initiative “Front pour le référendum”.

Le front réunit des partis politiques dont notamment “Machrouû Tounes”, Beni Watani et des personnalités nationales à l’instar de Chawki Tabib, Kamel Jendoubi et Radhia Jerbi.

Check Also

La Tunisie perd deux rangs au classement de “World Justice Project”

La Tunisie occupe la 65ème position dans le classement de l’Etat de droit, publié par …