Dimanche , 1 août 2021
Page d’acceuil / Articles principaux / Japon-PAM : 280 mille dollars pour soutenir la chaîne d’approvisionnement alimentaire en Tunisie

Japon-PAM : 280 mille dollars pour soutenir la chaîne d’approvisionnement alimentaire en Tunisie

Le Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM) reçoit une contribution de 280 000 dollars du gouvernement japonais. Objectif: aider à améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition de 1 500 familles vulnérables. Lesquelles vivent dans les zones rurales. De même que soutenir la résilience de la chaîne d’approvisionnement alimentaire en Tunisie touchée par la pandémie de Covid-19.

En Tunisie, le PAM travaille avec le gouvernement pour renforcer sa capacité à mettre en œuvre le Programme national d’alimentation scolaire. Son approche multidimensionnelle favorise une nutrition saine et équilibrée. Et ce, grâce à la fourniture de produits locaux et au soutien à la résilience des communautés rurales bénéficiant de la chaîne d’approvisionnement alimentaire.

En effet, grâce à la contribution du Japon, le PAM distribuera des bons d’alimentation. Et ce, en complément du filet de sécurité des allocations sociales du gouvernement; en coordination avec le ministère des Affaires sociales.

Cela permettra à 1 500 ménages (plus de 7 500 personnes) d’améliorer leur nutrition; et ce, grâce à une alimentation saine et diversifiée.

Le projet vise en outre à renforcer les chaînes d’approvisionnement alimentaire et d’urgence en Tunisie. Et il devrait bénéficier directement à environ six ministères, dont au moins 60 membres du personnel ministériel. Principalement par le biais de formations et d’études de marché et d’évaluation des besoins. Afin de soutenir des stratégies politiques fondées sur des données probantes.

Ainsi, « cette contribution du Japon arrive au bon moment pour soutenir les efforts du gouvernement tunisien en faveur des populations touchées par la Covid-19 ». C’est ce qu’a déclaré Fatimata Sow-Sidibé, chef du bureau du PAM en Tunisie et au Maroc. « Les bons alimentaires permettent de développer l’économie locale. En donnant aux bénéficiaires la liberté de choisir les produits alimentaires de leur choix, et de lutter contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition. »

E.M

 

Check Also

Algérie: Le ministère des Affaires Etrangères s’exprime sur la situation en Tunisie

Le ministre des Affaires Etrangères algérien, Ramtane Lamamra a annoncé le 31 juillet 2021, que …