Jeudi , 24 juin 2021
Page d’acceuil / Articles principaux / France : Un tunisien crie «Allahu akbar» et égorge une fonctionnaire de police à Rambouillet

France : Un tunisien crie «Allahu akbar» et égorge une fonctionnaire de police à Rambouillet

Un homme a tué à coups de couteau une fonctionnaire de police au commissariat de Rambouillet (Yvelines), avant d’être interpellé et blessé par balles par d’autres agents, a appris l’AFP auprès du parquet de Versailles et de source policière. Le meurtrier présumé, de nationalité tunisienne, est mort.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé se rendre dans l’après-midi au commissariat de cette ville de près de 26.000 habitants, situé à une soixantaine de kilomètres au sud-ouest de Paris.

Les faits se sont produits ce vendredi 23 avril vers 14H20 dans le sas de ce commissariat, a précisé la source policière. La fonctionnaire administrative, qui était d’abord en arrêt cardio ventilatoire, est décédée sur place, malgré l’intervention des pompiers. D’après les premiers éléments de l’enquête, elle a été touchée à la gorge.

Selon les pompiers, l’assaillant a également été blessé et se trouvait dans un état grave, son pronostic vital engagé. Le meurtrier présumé, de nationalité tunisienne, est finalement décédé.

« Une évaluation est en cours par la Sdat (Sous-direction antiterroriste) », a indiqué à l’AFP le parquet national antiterroriste (Pnat) qui ne s’est pas saisi « à ce stade ».

Le Premier ministre Jean Castex se rendra vendredi après-midi au commissariat de Rambouillet (Yvelines), où une fonctionnaire de police a été tuée en début d’après-midi lors d’une attaque au couteau, a indiqué Matignon.

D’après les premiers éléments de l’enquête, la fonctionnaire administrative a été touchée à la gorge. De source policière, le meurtrier présumé, de nationalité tunisienne, qui était également blessé, est mort.

L’assaillant, de nationalité tunisienne, est mort peu de temps après, selon une source policière, citée par l’AFP, après avoir été touché par des tirs des autres policiers présents sur place. Selon des syndicats de police sur BFM TV, l’homme aurait crié «Allahu akbar» avant d’être neutralisé. Agé de 36 ans, il serait inconnu des services de police et des renseignements territoriaux, et en situation régulière.

Ces dernières années ont été marquées par plusieurs attaques à l’arme blanche en France. Le 16 octobre 2020, le même département des Yvelines avait été marqué par l’attaque au couteau d’un professeur de collège, Samuel Paty, assassiné et décapité par un jeune homme de 18 ans originaire de la république russe de Tchétchénie.

Le 3 octobre 2019, dans l’enceinte de la préfecture de police de Paris, un employé avait tué à coups de couteau trois policiers et un agent administratif, avant d’être abattu. L’assaillant, récemment converti à l’islam, était un informaticien, rattaché à la direction du renseignement.

 

Check Also

Covid-19 : Le Comité scientifique se réunit ce jeudi

Le Comité scientifique de lutte contre le coronavirus se réunit, ce jeudi 24 juin 2021, …