Jeudi , 15 avril 2021
Page d’acceuil / Articles principaux / Kaïs Saïed : J’userai de mon droit de veto et leurs manœuvres ne passeront pas !

Kaïs Saïed : J’userai de mon droit de veto et leurs manœuvres ne passeront pas !

Le président de la République, Kaïs Saïed a prononcé un discours ce mardi 6 avril 2021, à Monastir où il est revenu sur la polémique autour de la Cour constitutionnelle, assurant qu’il y a des manœuvres pour contourner la Constitution, mais qu’il n’y contribuera pas et usera de son droit de veto.

Le président de la République a indiqué que l’indépendance n’est pas acquise à travers la signature des protocoles ou des accords, soulignant que la Tunisie n’a été indépendante qu’après la libération « des cerveaux »« Nous veillerons à consacrer et à ancrer cette indépendance, mais aussi à appliquer la loi indépendamment des interprétations, innocentes ou pas ».

 

Et d’enchaîner : « vous savez ce qui se trame au sein du Parlement et des institutions de l’Etat de manière générale. (…) Il y a des interprétations qu’on peut discuter, mais il y a des textes de loi qu’on ne peut dépasser, encore moins lorsqu’il s’agit de servir les intérêts d’une personne ou d’une partie bien déterminée. Les Tribunaux sont installés sur la base de la loi, et non sur la base des règlements de comptes ».

 

Le président de la République a indiqué que les amendements proposés ont été élaborés sur mesure, assurant qu’il n’acceptera pas le passage de ce genre de lois n’ayant pour objectif que le règlement des comptes. « Ils se sont réveillés après cinq ans de sommeil profond, d’hypocrisie pour régler des comptes et parce qu’ils se sont sentis menacés, mais ils ne m’entraineront pas avec eux pour violer la constitution », rappelant que les délais constitutionnels n’ont pas été respectés, se positionnant ainsi dans une situation impossible.

Check Also

Responsabilité médicale : le corps médical appelle à remédier aux lacunes

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) examinera, en séance plénière le projet de loi relatif …