Samedi , 27 février 2021
Page d’acceuil / Articles principaux / Remaniement ministériel : Hichem Mechichi tient à ses nouveaux ministres

Remaniement ministériel : Hichem Mechichi tient à ses nouveaux ministres

A quatre jours de la séance plénière consacrée au vote sur le remaniement ministériel, fixée au mardi 26 janvier 2021, le Chef du gouvernement, Hichem Mechichi, semble être bien droit dans ses bottes et disposé à défendre bec et ongles ses nouveaux ministres.

Il n’aurait pas l’intention d’apporter des changements à sa liste des ministres concernés par le remaniement, rapporte la radio Mosaique fm, sachant qu’une enquête menée auprès de L’Instance Nationale de lutte contre la corruption et des commissions de contrôle, à propos de deux ministres n’a fait ressortir aucune preuve de corruption ou de conflit d’intérêt.

Les deux ministres contestés sont Hedi Khairi, pour la Santé et Youssef Fennira pour l’Emploi. Proposé au poste de ministre de la Santé, le doyen de la faculté de médecine de Sousse a été épinglé par l’ONG I Watch.

« Dr Hedi Khairi pourrait être appelé à tout moment à se présenter devant le juge d’instruction, étant donné qu’il est soupçonné de falsification d’un dossier lié à l’affaire de meurtre prémédité dans lequel l’avocat Jamel Hajji était impliqué », indique I Watch.

L’organisation explique l’existence de conflits d’intérêts et d’un réseau de relations animé par les frères Hedi Kairi et Jamel Hajji, l’avocat accusé du meurtre prémédité d’un citoyen de 20 ans, dont les circonstances remontent au 17 juillet 2019.

Rappelons également qu’Ennahdha, a également demandé à Mechichi d’effectuer un changement au niveau des noms de ministres suspectés de corruption pour que son bloc puisse lui accorder sa confiance.

Yamina Zoghalmi était montée au créneau, lundi dernier, indiquant qu’Ennahdha ne votera par pour le remaniement ministériel proposé par Hichem Mechichi si les ministres faisant l’objet de suspicions de corruption ou de conflit d’intérêts ne sont pas remplacés.

Quant au bloc Démocrate, il a d’ores et déjà laissé entendre qu’il votera contre ce remaniement en raison notamment de ces soupçons de corruption contre le ministre de l’Emploi proposé.

Rappelons que Hichem Mechichi a annoncé, samedi 16 janvier, un remaniement ministériel pour combler certains vides, mais aussi pour changer des ministres au rendement jugé insuffisant.

Les ministres proposés sont :

  • Ministère de la Justice : Youssef Zouaghi,
  • Ministère de l’Intérieur : Walid Dhahbi
  • Ministère de l’Agriculture, Oussama Khriji
  • Ministère de l’Industrie: Ridha Ben Mosbah
  • Ministère de l’Energie et des mines : Sofiene Ben Tounes
  • Ministère des Domaines de l’Etat: Abellatif Missaoui
  • Ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi : Youssef Fennira
  • Ministère de l’Environnement et développement durable: Chiheb ben Ahmed
  • Ministère de la Jeunesse et des sports : Zakarya Bel Khouja
  • Ministère des affaires culturelles : Youssef Ben Brahim
  • Ministère de la Santé : Hedi Khairi

Check Also

Tunisie : Deux manifestations organisées samedi par Ennahdha et le Parti des Travailleurs

Deux manifestations seront séparément organisées par le Mouvement Ennahdha et le Parti des Travailleurs, demain …