Samedi , 27 février 2021
Page d’acceuil / Ajouter à la timeline / Création d’une commission nationale pour réformer le secteur de la santé publique

Création d’une commission nationale pour réformer le secteur de la santé publique

Le chef du gouvernement, Hichem Mechichi a présidé une séance de travail au palais du Gouvernement de la Kasbah en présence du ministre de la Santé, du ministre des Affaires Sociales, du doyen des médecins, des représentants de la fédération générale de la Santé, du Syndicat des Médecins Hospitaliers Universitaires, du Syndicat des médecins dentistes et pharmaciens de la santé publique…

En début de séance, le Premier ministre a renouvelé sa miséricorde au médecin perdu du secteur de la santé Badreddine Aloui, et à tous les enfants du secteur de la santé décédés des suites de leur infection par le coronavirus, considérant qu’ils sont les martyrs de la nation, car ils étaient en première ligne pour faire face à cette épidémie et préserver la santé des Tunisiens malgré les circonstances difficiles.

Le chef du gouvernement a salué les efforts des médecins et de tous les professionnels de la santé, en particulier lors de la lutte contre le coronavirus, soulignant que la santé et la pratique médicale étaient caractérisées par le professionnalisme malgré les conditions de travail difficiles.

La réunion a porté sur de nombreuses questions brûlantes qui préoccupent le secteur de la santé, dont la plus importante est la recherche des moyens de réformer le système de la santé, les revendications les plus importantes des professionnels et la situation des hôpitaux publics, en plus de limiter la migration des professionnels de la santé à l’étranger.

Mechichi a interagi positivement avec l’ensemble des propositions soumises par la plupart des participants des représentations syndicales du secteur de la santé, autorisant la création d’une commission nationale de réforme du secteur de la santé publique qui inclut les intervenants, à condition que ses composantes et objectifs soient définis de manière participative au cours des prochaines semaines.

Il a enfin souligné la nécessité de consentir un effort supplémentaire pour augmenter le budget du ministère de la Santé dans la prochaine loi de finances rectificative, considérant que la plupart des points qui ont été proposés et présentés lors de cette réunion seront discutés dans le cadre de la commission nationale mise sur pied à cet effet.

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur Réalités

Check Also

Tunisie : Deux manifestations organisées samedi par Ennahdha et le Parti des Travailleurs

Deux manifestations seront séparément organisées par le Mouvement Ennahdha et le Parti des Travailleurs, demain …