Lundi , 25 janvier 2021
Page d’acceuil / Articles principaux / Tunisie: Le réveil risque d’être très brutal !

Tunisie: Le réveil risque d’être très brutal !

Alors que le monde entier croyait à la fin très prochaine du cauchemar avec la découverte du vaccin contre le coronavirus, nous voilà replongés à nouveau dans les abysses de l’incertitude et du désarroi.

Après avoir sérieusement malmené la planète tout entière et décimé des pans entiers de populations, le coronavirus qu’on espérait vaincre et terrasser sous peu ne semble pas avoir dit son dernier mot. Et comment !

A peine, avons-nous commencé, un peu partout dans le monde, à s’exiber fièrement pour les opérations de vaccination que la nouvelle est tombée comme un couperet: le virus vient de connaître une mutation.Et pire, cette variante de la Covid- 19, observée en Grande-Bretagne, est considérée comme pouvant être 70% plus contagieuse que la précédente. Une véritable catastrophe aux aguets !

Pour parer à d’éventuelles propagations contre ce nouveau danger, de nombreux pays, Européens pour la plupart (Pays-Bas, la Belgique, ou encore l’Allemagne…), ont décidé de fermer leurs frontières et suspendre les vols en provenance et au départ de ce pays. Londres, consciente aussi du feu qui couve sous la cendre, a annoncé dare dare des mesures renforcées de confinement dans certaines régions du Royaume.

Dans le monde arabe,  après le Koweït qui a précédemment annoncé la suspension des vols en provenance du Royaume-Uni, pour la même raison, le Maroc est le deuxième pays arabe à prendre une mesure similaire de suspension de vols jusqu’à nouvel ordre.

Mais aussi étonnant que cela puisse paraître, la Tunisie pourtant durement touchée par la seconde vague du coronavirus semble encore prendre les choses à la légère.Nos autorités ne semblent pas avoir encore retenu la leçon et se perdent encore en conjectures. Au lieu d’agir vite, nous allons devoir croisé les bras jusqu’à mercredi pour décider quelles mesures prendre et quelles décisions négocier.

Cette nonchalance, pour ne pas dire irresponsabilité, ne se manifeste pas qu’à ce niveau. Elle se manifeste aussi dans cette absence de fermeté vis-à-vis des fêtes de fin d’année qui s’annoncent. Alors qu’en Europe et un peu partout des mesures draconniennes ont été prises d’ores et déjà pour contrer le virus (cela va de la limitation stricte des déplacements jusqu’à l’interdiction de visite…), en Tunisie, l’on continue encore de tergiverser. Certaines salles de fête et hôtels ont même commencé à concocter leurs programmes et à distribuer des propectis pour la circonstance.

Pourtant, après une période d’accalmie d’une dizaine de jours dans nos murs, l’on assiste depuis quelque temps à une montée exponentielle des contaminations et des cas positifs. Une montée qui est due à un relâchement. Selon les spécialistes de la santé, les clusters se trouvent désormais partout dans le pays, et l’on risque même une troisième vague plus contagieuse et plus meurtrière, sans compter l’apparition de nombreux cas de recontaminations ces derniers temps.

Malgré toute cette situation, qui risque d’être aggravée par l’épuisement général des équipes soignantes, ajouté au comportement indécent de certains de nos compatriotes, l’on attend tranquillement mercredi pour se décider !

Avec de tels agissements et ce manque de célérité, une chose est sûre, le réveil risque d’être très brutale dans nos murs !

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur Espace Manager

Check Also

Remaniement ministériel : Hichem Mechichi tient à ses nouveaux ministres

A quatre jours de la séance plénière consacrée au vote sur le remaniement ministériel, fixée …