Mercredi , 27 janvier 2021
Page d’acceuil / Ajouter à la timeline / « Jasmin fané » et « désillusion », la presse internationale titre sur les dix ans de la révolution tunisienne

« Jasmin fané » et « désillusion », la presse internationale titre sur les dix ans de la révolution tunisienne

La Tunisie célèbre ce jeudi 17 décembre 2020 le dixième anniversaire des évènements ayant conduit à la révolution de janvier 2011.

Depuis le Canada, les confidences de Leila Bouazizi

Si le moral n’est pas à la fête, la situation du pays n’est pas non plus propice à une quelconque célébration. Cela n’a pas échappé aux médias internationaux qui ont été nombreux à titrer sur la désillusion des Tunisiens et à relayer leur « amertume ».

Dix ans après la révolution, notre situation est-elle vraiment meilleure ?

Le journal français Le Monde, consacre depuis déjà deux jours une série d’articles relatifs au dixième anniversaire de la révolution tunisienne. On y évoque notamment la « fatigue », la « résilience » et la « contrebande » qui sévissent dans le pays. Le Parisien titre sur le chômage et parle de Tunisiens « désabusés ».

The Guardian titre sur l’impopularité grandissante de Mohamed Bouazizi et cite des Tunisiens qui le « maudissent » pour avoir déclenché la révolution. Constat aussi relayé par Reuters qui parle de la « colère grandissante » des habitants de Sidi Bouzid, ville d’où est partie l’étincelle de la révolution.

Le 17-décembre : Colère à Sidi Bouzid !

Le Point, évoque un « blues » qui se généralise et titre sur « Le jasmin fané de la révolution ». L’Obs titre sur une « commémoration maussade » et Le Figaro parle d’ « ennui » de « découragement » et de « flamme révolutionnaire » qui s’éteint. Courrier international évoque une « décennie d’espoirs déçus » et The Economist souligne qu’il n’y a « aucune raison de se réjouir » du printemps arabe et relaye des témoignages de « rêves anéantis » et d’ « espoirs brisés »…

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur Business News

Check Also

ARP : Présence sécuritaire musclée, des députés dénoncent une « militarisation » du Parlement

Le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Rached Ghannouchi, a décidé de suspendre …