Samedi , 24 octobre 2020
Page d’acceuil / Articles principaux / Encore un front au Parlement : quelle utilité et que va-t-il changer pour les Tunisiens ?

Encore un front au Parlement : quelle utilité et que va-t-il changer pour les Tunisiens ?

Combien de fronts politiques ont-ils été constitués en Tunisie pour rééquilibrer la scène politique depuis 2011 ? Ils sont nombreux, et tous se sont soldés par un échec cuisant que ce soit au niveau des partis politiques ou de l’ARP (Assemblée des Représentants du Peuple). Ce mercredi 9 septembre 2020, le secrétaire général du Mouvement Echaâb, Zouhaïer Meghzaoui, a annoncé dans La Matinale de Shems FM qu’un nouveau front parlementaire démocrate sera créé à l’ARP afin de rééquilibrer les forces. Le travail a déjà commencé selon lui.

La question qui se pose actuellement : un tel front, pour quoi faire ? Que va-t-il changer dans le quotidien des Tunisiens ? Quels seront les blocs parlementaires qui vont le composer ? Sans doute, il y aura Echaâb et probablement le Courant Démocratique. Le PDL (Parti Destourien Libre) en fera-t-il partie ? Sera-t-il juste conçu pour narguer Ennahdha, Qalb Tounes et la Coalition Al Karama qui semblent, eux aussi, former leur propre front ? En tout cas, des fronts, le Tunisien en a vus de toutes les couleurs et de toutes les formes depuis 2011, et ce n’est pas vraiment cela qui va l’aider à boucler ses fins de mois, à travailler ou à mener une vie épanouie.

Toute action politique part d’un calcul politique. Il s’agirait, ici, de faire face, comme d’habitude, à Ennahdha. l’ennemi juré de tous les partis politiques, la cible favorite. Il ne s’agit nullement de défendre le diable. On sait à quel point le parti islamiste a commis des dépassements à l’ARP et ailleurs. Mais si les partis politiques s’obstinent encore à placer la lutte contre Ennahdha et leurs calculs restreints au centre de leurs « programmes », cela reviendra à dire qu’ils n’en ont aucun. Ennahdha non plus, d’ailleurs, n’a pas de programme politique, hormis, probablement, celui qui consiste à étendre ses tentacules dans les appareils de l’État.

Un nouveau front sera donc constitué à l’ARP. Sans doute, nous allons assister à un nouveau feuilleton politique. La question qu’il faut, aussi, se poser : combien de temps va-t-il tenir ?

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur Réalités

Check Also

Mechichi appelle à accélérer l’aménagement de la nouvelle salle d’opérations au MI

Le Chef du Gouvernement, Hichem Mechichi, a appelé à accélérer les travaux d’aménagement de la …