Jeudi , 2 juillet 2020
Page d’acceuil / Articles principaux / Tunisie : Un Conseil ministériel axé sur El Kamour et Tataouine

Tunisie : Un Conseil ministériel axé sur El Kamour et Tataouine

Le conseil ministériel tant attendu concernant El-Kamour et la situation à Tataouine aura lieu, demain, mercredi 1er juillet 2020, a annoncé aujourd’hui, le ministre de l’Energie et des Mines, Mongi Marzouk dans une déclaration accordée à Shems fm.

Ce conseil sera présidé par le chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh et sera principalement axé sur l’accord d’El Kamour, a-t-il laissé entendre, précisant que « es décisions seront annoncées ».

Ce conseil ministériel vient en marge des évènements de Tataouine et de plusieurs réunions entrant dans le cadre de ces protestations. Une réunion ministérielle s’est tenue le 26 juin 2020 et a été consacrée à l’examen de la question du développement à Tataouine.

Il a été question des principales mesures qui seront prises pour une approche répondant aux besoins de développement dans la région. Ainsi, une équipe a été chargée d’étudier les décisions et les mécanismes pratiques qui seront soumis à l’approbation du conseil ministériel.

Une séance de travail s’était également tenue, le 23 juin entre le Chef du gouvernement Elyes Fakhfakh, le ministre de la Défense nationale, le ministre de l’Intérieur, le ministre d’État chargé de la fonction publique et de la lutte contre la corruption, le ministre des Affaires sociales, le ministre de l’Énergie et le ministre de l’Éducation, en plus des représentants du Ministère du Développement.

Rappelons que les sit-inneurs revendiquent la tenue d’un conseil ministériel dans les plus brefs délais pour de la mise en œuvre des points de l’accord d’El Kamour dont en particulier l’emploi et le développement.

A noter qu’hier soir, les représentants du mouvement de protestation d’El Kamour ont fixé un ultimatum de 48h au gouvernement pour programmer une date à un conseil ministériel portant sur ce dossier.

Après avoir appelé à démettre le gouverneur de Tataouine, les représentants du sit-in également ont menacé d’observer une escalade des protestations si leur revendications ne sont pas satisfaites.

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur Webdo

Check Also

Sihem Ben Sedrine, ancienne présidente de l’IVD, à La Presse : «Absence de stratégie pour récupérer l’argent spolié»

La Tunisie peine toujours à rentrer en possession des immenses sommes d’argent spoliées et placées …