Jeudi , 24 septembre 2020
Page d’acceuil / Articles principaux / Les drames se multiplient pour les ouvrières agricoles

Les drames se multiplient pour les ouvrières agricoles

Suite à l’accident de la route survenu à l’aube de ce mardi 16 juin 2020 sur la route reliant Ain Jalloula et El Oueslatia dans le gouvernorat du Kairouan, l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (Utap) a tenu pour responsables les autorités ayant ignoré le dossier du transport des ouvriers agricoles.

Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, l’Utap a appelé à accélérer l’application des conventions établies entre les organisations nationales et les ministères concernés.

Ainsi, l’Union a préconisé de mettre en place les mécanismes susceptibles de protéger les femmes rurales des dangers du transport non sécurisé ainsi que de leur fournir toute forme de couverture sociale. Des mécanismes qui tardent toujours à venir mettant en péril la vie de ces femmes et hommes au quotidien.

Notons que l’accident en question a eu lieu suite à une collision entre une voiture et un camion léger transportant une vingtaine d’ouvrières travaillant dans le secteur agricole. Une personne est décédée sur le coup et quatorze travailleuses agricoles ont été blessées plus au moins grièvement.

Signalons que le 8 mai 2020, le gouvernorat de Sidi Bouzid a vécu un drame similaire où des ouvrières agricoles de la délégation de Regueb ont été blessées suite à la collision du véhicule les transportant avec un autre véhicule.

Il y a un peu plus d’un an, soit le 27 avril 2019, la collision de deux camions légers dont l’un d’eux transportait des ouvriers agricoles est survenu sur la route nationale 13 au niveau du carrefour de Sabellat Ouled Asker dans le gouvernorat de Sidi Bouzid.

La collision due à l’éclatement d’un pneu du premier camion, ayant ainsi percuté le deuxième, a fait 12 morts et 20 blessés.

Rappelons que suite au drame de Ouled Asker, le ministre du Transport à l’époque, Hichem Ben Ahmed avait assuré l’engagement du département à améliorer le transport collectif et public utilisé également par les travailleurs agricoles et à réformer le secteur.

La partie gouvernementale avait, par ailleurs, souligné l’importance du contrôle du transport irrégulier notamment dans les régions rurales ayant indiqué que le ministère multipliera les lignes de transport des travailleurs agricoles.

Ainsi, le département s’était penché sur le transport rural où l’instauration d’un dispositif du transport commun englobant le transport des ouvriers agricoles conformément aux normes en vigueur avait été examinée.

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) avait, aussi, en mai 2019, examiné l’amendement de la loi portant organisation des transports terrestres, pour la création d’une nouvelle catégorie consacrée au transport des ouvrières et ouvriers agricoles, face à la recrudescence des accidents dont ils sont victimes.

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur Réalités

Check Also

Kaïs Saïed appelle à écarter la Tunisie de la politique des axes

Le président Kaïs Saïed a appelé mardi 22 septembre, « à écarter la Tunisie de la …