Dimanche , 31 mai 2020
Page d’acceuil / Articles principaux / Deux terroristes appartenant à Jound Al Khilafa éliminés

Deux terroristes appartenant à Jound Al Khilafa éliminés

Cette opération a été effectuée par des unités spéciales de la Garde nationale et de l’armée. Elle résulte d’une opération de renseignement sur le terrain effectuée par la direction de lutte contre le terrorisme relevant de la Garde nationale qui a identifié les sentiers de ravitaillement des terroristes.

Deux terroristes ont été abat-tus, samedi soir, lors d’une embuscade tendue dans les hauteurs du mont Salloum de la délégation Hassi El Frid (Gouvernorat de Kasserine) par les unités militaires appuyées par la Garde nationale, a indiqué le porte-parole du ministère de la Défense nationale, le commandant Mohamed Zekri. Deux armes appartenant aux terroristes ont été saisies. Les deux terroristes ont été appréhendés après un coup de fi let mené à Jebel Salloum (Hassi El ferid) dans le gouvernorat de Kasserine.

Le porte-parole de la Garde nationale, Houssem Jebabli, a dévoilé l’identité des deux terroristes éliminés par les unités de l’Armée nationale, en collaboration avec la Garde nationale. Il s’agit de Mohamed Ouanas Ben Mohamed Midani Ben Mohamed Hajji alias «Abou Msaab». De nationalité tunisienne, il avait occupé le rang d’émir de Jound Al Khilafa. Le deuxième est Nadhem Ben Mohsen Ben Ammar Dhibi, alias «Abou Ammar/Adam». Il a rejoint les groupes terroristes retranchés sur les hauteurs tunisiennes depuis 2013. Il avait appartenu à la Katiba Okba Ibn Nafaa avant de la quitter pour adhérer à Jound Al Khilafa, membre depuis fin 2014 de l’organisation terroriste Daech.

Selon la même source, les deux individus ont participé à l’attaque menée contre le domicile de l’ancien ministre de l’Intérieur en 2014 et à l’agression terroriste de Henchir El Talla durant la même année et qui a fait 15 victimes parmi les militaires. Ils ont, également, participé à l’attaque ciblant une patrouille militaire à jebel Mghilla en 2015 qui a fait 5 victimes dans les rangs de l’Armée et des blessés.

Ils font partie des éléments terroristes qui ont pris d’assaut une minoterie à Sidi Ai Ben Aoun en 2016. Ils sont impliqués dans la décapitation du berger Said Ghozlani en 2016, de Khalifa Soltani en 2017 et Khaled Ghozlani en 2018.Ils sont également impliqués dans le hold-up mené dans deux succursales bancaires à Kasserine en 2018, la pose de mines ayant ciblé des forces sécuritaires et militaires ainsi que la prise d’assaut de mai-sons à proximité des montagnes pour s’approvisionner en nourriture.

De son côté, le ministère de l’Intérieur a, dans un communiqué publié samedi, a affirmé que cette opération a été effectuée par des unités spéciales de la Garde nationale et de l’armée. Elle résulte d’une opération de renseignement sur le terrain effectuée par la direction de lutte contre le terrorisme relevant de la Garde nationale qui a identifié les sentiers de ravitaillement des terroristes.

 

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur La Presse

Check Also

Abbou lance un audit approfondi des autorisations d’exploitation d’hydrocarbures

Les intérêts  du ministre d’Etat auprès du chef du gouvernement en charge de la Fonction …