Mercredi , 27 mai 2020
Page d’acceuil / Ajouter à la timeline / Déblocage des dernières tranches du prêt du FMI : Fakhfakh craint de lourdes pertes !

Déblocage des dernières tranches du prêt du FMI : Fakhfakh craint de lourdes pertes !

C’était assez prévisible, la situation économique est loin d’être confortable pour le chef du gouvernement Elyes Fakhfakh. Son premier défi économique et financier, étant d’assurer le déblocage de la nouvelle tranche d’assistance financière du Fonds Monétaire International.

Dans une interview accordée à Al-Maghreb, Fakhfakh a expliqué dans ce sens que son gouvernement ne cesse de fournir les efforts nécessaires pour garantir l’obtention de la sixième tranche du crédit du FMI. D’un montant global de 1,3 MD, cette tranche s’avère être cruciale pour améliorer la situation économique en Tunisie et répondre notamment aux engagements financiers de la Tunisie envers ses créanciers .

« Si la délégation du FMI ne se rend pas en Tunisie avant la date du 20 Mars, le pays va assumer de grandes pertes » s’est-il inquiété.

La Tunisie avait repris ses négociations avec le Fonds Monétaire International (FMI) concernant l’assistance financière dont elle bénéficie, avait laissé entendre le 13 février 2020, Taoufik Rajhi ancien ministre chargé des grandes réformes auprès du chef du gouvernement.

La Tunisie a déjà finalisé six tranches avec le FMI au titre du mécanisme élargi de crédit conclu en mai 2016, d’un montant global de 1,6 milliard de dollars, sur un total de 2,8 milliards dollars, avait rappelé pour sa part le gouverneur de la Banque Centrale Marouane Abassi, lors d’une séance plénière à l’ARP, tenue le 7 février dernier.

Jérôme Vacher, représentant résident du FMI en Tunisie, avait annoncé en décembre dernier que son organisme avait suspendu l’attribution à la Tunisie d’une nouvelle tranche de crédits estimée à 1,2 milliards de dollars faute d’accélération des réformes.

Vous pouvez lire l'article depuis sa source sur Webdo

Check Also

Arrestation d’une embarcation italienne qui tentait de faire passer illégalement des Tunisiens vers Lampedusa !

Après les passeurs locaux et les trafiquants libyens qui ont pris l’habitude d’organiser des voyages clandestins …